Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.02.2012 09h11
Prélude des deux sessions annuelles : l'internationalisation du yuan attend un soutien politique

L'internationalisation du yuan, c'est un thème facile à comprendre mais difficile à rendre effectif pour les hauts fonctionnaires chinois. Aujourd'hui, la Chine espère urgemment sortir de la situation d'« un grand pays au niveau économique, faible au niveau financier », mais elle se soucie également de marcher trop rapidement.

Le peuple espère donc que lors des deux sessions annuelles de 2012, un plus grand soutien des politiques sera clair et précis.

« L'internationalisation du yuan n'est pas projeté dans le bureau, c'est une opportunité fournie par la crise financière. Dans ce cas, on ne peut pas préparer entièrement des ordres et des mesures », a déclaré Zhou Xiaochuan, gouverneur de la Banque centrale de Chine.

En août 2011, durant sa visite à Hong Kong, le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré que le gouvernement central chinois soutiendrait activement le développement du marché du yuan à Hong Kong et les efforts de l'île pour se transformer en centre offshore du yuan.

Selon un plan publié par la Commission nationale pour le développement et la réforme en janvier 2012, Shanghai deviendra un centre financier international majeur et le centre mondial des échanges de yuans, la compensation et le prix d'ici à 2015.

En tant que principaux centres financiers de la Chine, Shanghai et Hong Kong auront plus de communication et coopération que de compétition.

Mais en même temps, les insuffisances de l'internationalisation du yuan sont évidentes.

« Établir à Shanghai un centre de la compensation du yuan, en essence, sert à ouvrir les projets capitaux de yuan », a analysé Yin Jianfeng, directeur adjoint de l'Institut financier relevant de l'Académie des sciences sociales de Chine.

Selon Zhou Jingtong, économiste de la Banque de Chine, il y a au minimum trois obstacles politiques à confirmer : le déroulement des contrôles du capital, le mécanisme plus souple du taux et plus de produits financiers relatifs au yuan.

Face à ces obstacles, la Chine a besoin de plus de politiques détaillées. Le gouvernement doit avoir plus de détermination et de confiance sur ce sujet.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?