Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.02.2012 17h04
Le coût de la vie des grandes villes du monde : Zurich en tête et Shanghai dépasse New York

Selon le magazine britannique « The Economist », le coût de la vie à Zurich (Suisse) est le plus élevé parmi 131 villes dans le monde. Shanghai (Chine) se classe à la 42e place, alors que New York (Etats-Unis), se trouve à la 47e place, et cela selon le « rapport d'enquête du coût de la vie des grandes villes dans le monde en 2011 » rendu public par le magazine.

Les données de ce rapport ont été réalisées après avoir enquêté sur de 160 marchandises et services dans 131 villes dans le monde. Les données de New York ont été fixées à 100 pour être une base de comparaison. Le classement a été rajusté selon les différents taux de change et les puissances relatives des pays. Cependant, l'enquête a été principalement basée sur le mode de vie des résidents étrangers de ces villes.

Suite à l'appréciation du franc suisse, le classement de Zurich a gagné quatre places par rapport à l'année dernière, en dépassant Tokyo pour devenir la ville la plus chère du monde. On trouve respectivement de la deuxième à la dixième place : Tokyo (Japon), Genève (Suisse), Kobe (Japon), Oslo (Norvège), Paris (France), Sydney (Australie), Melbourne (Australie), Singapour (Singapour) et Frankfort (Allemagne).

Shanghai (Chine), Los Angeles (Etats-Unis) et Moscou (Russie) se sont classés ex æquo à la 42e place, en dépassant New York.

Selon l'enquête, on peut remarquer que malgré la crise de la dette, les coûts de la vie des économies fortes sont toujours les plus élevés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?