Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.02.2012 13h41
L'économie trouble du Moyen-Orient

L'incertitude politique en Egypte, en Syrie et en Tunisie s'est propagée dans la sphère économique de tout le monde arabe. Les experts estiment que les perspectives économiques de la région pour 2012 ne sont pas brillantes.

Plombée par la situation syrienne, l'économie du Liban connaît une croissance d'à peine 1% et son taux de chômage atteint les 15%. L'instabilité croissante de la Syrie a entravé le canal du commerce extérieur libanais et réduit à peau de chagrin ses importations et exportations ainsi que la confiance des investisseurs dans l'économie du pays. Selon les économistes, le Liban pourrait connaître une récession en 2012.

Professeur Louis G. Hobeika

Gestion et économie, Université Notre-Dame

"En 2010, la croissance économique du Liban a atteint les 4 à 5%. Et ça a augmenté au début de l'année passée. Puis avec la détérioration du monde arabe, en particulier en Tunisie, en Egypte et en Syrie, nous avons été très touchés. Et en particulier par la situation de la Syrie qui a eu un impact très négatif au Liban."

Les autres pays de la région ne sont pas non plus immunisés contre la contagion. Le centre financier de la région, les Emirats Arabes Unis, a constaté qu'une quantité importante de capital avait quitté la zone, à hauteur de 27 millions de dollars. Par ailleurs, la forte inflation et le taux de chômage élevé ainsi que la diminution de l'approvisionnement menacent la région troublée.


Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?