Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.02.2012 09h13
Les entreprises chinoises exhortées à calculer les risques à l'étranger

Les entreprises chinoises à l'étranger ont gagné ces derniers mois une plus grande attention à travers le pays, tandis qu'un nombre croissant de problèmes de sécurité frappant le personnel font les gros titres des médias.

Les directeurs de certaines grandes entreprises chinoises à l'international pensent que les sociétés doivent mieux évaluer les risques qui se posent sur place et adopter des approches multidimensionnelles pour éviter ou atténuer ces risques.

Des facteurs de risques accrus

Les entreprises chinoises à l'étranger ont été confrontées à des menaces concernant leur personnel et leurs investissements plus fréquemment ces dernières années, et plusieurs cas au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ont fortement contribué à cette hausse.

Les liens commerciaux entre la Chine et ces deux régions ont connu une croissance constante ces dernières années. Les entreprises chinoises ont une présence de plus en plus importante dans ces régions grâce à l'essor des échanges, ce qui les expose davantage aux vagues d'agitation sociale et aux bouleversements politiques qui ont commencé l'an dernier.

Wang Xifeng, directeur général adjoint de la branche nigériane de China Civil Engineering Construction Corp, a déclaré à l'agence Xinhua que les entreprises chinoises ont tendance à être plus intéressées par des investissements dans les régions à haut risque parce que les rendements y sont plus élevés.

Toutefois, il a concédé que des rendements élevés s'accompagnaient toujours de risques, et que les entreprises pouvaient subir de grandes pertes en raison d'incidents de sécurité.

Yan Lijin est le PDG de CTEC International Co Ltd, une filiale du géant public chinois de l'électronique, CTEC. Il a indiqué que lorsque la Chine est devenue un acteur mondial plus important, des groupes armés ont commencé à cibler les travailleurs chinois à l'étranger dans le but de gagner plus de poids dans les négociations avec le gouvernement.

Une évaluation globale des risques est nécessaire

M. Wang a divisé les risques de sécurité auxquels sont confrontées les entreprises chinoises à l'étranger en trois catégories : les risques politiques tels que les changements de régime et les émeutes, les risques locaux de sécurité comme les cambriolages et les enlèvements, et les attaques de groupes terroristes ou extrémistes.

« Les entreprises chinoises à l'étranger devraient se préparer suffisamment contre ces trois types de risques, en particulier pour le premier type, qui a longtemps été sous-estimé, voire négligé », a-t-il déclaré.

Les grandes entreprises chinoises qui investissent en Libye ont subi de lourdes pertes l'an dernier lorsque le pays était plongé dans la tourmente, débouchant plus tard sur une guerre civile complète qui a mené à l'effondrement du gouvernement de Mouammar Kadhafi.

Le leader chinois des équipements de télécommunications, ZTE, a été parmi les entreprises qui ont souffert des pertes occasionnées en Libye. Le directeur général adjoint de ZTE Chen Wenjie, qui est également le directeur général de la branche de la société en Afrique du Nord, a déclaré que l'agrégation des entreprises chinoises dans certains pays signifiait des risques aggravés et des pertes plus importantes en cas de problèmes de sécurité.

Il a appelé le gouvernement chinois à mettre en place un mécanisme permettant de réglementer et de guider correctement l'expansion internationale des entreprises chinoises.

Le gestionnaire chevronné de placements Han Ruihua, qui s'est installé au Caire, estime qu'en plus d'évaluer les risques globaux et d'établir des plans d'urgence adéquats, les entreprises chinoises devraient également accélérer le processus de localisation, en créant davantage d'emplois pour les communautés locales, au lieu d'envoyer des travailleurs chinois sur place.

« Les entreprises chinoises à l'étranger devraient veiller à ce que les employés locaux voient leurs propres intérêts intégrés avec ceux de la société et deviennent disposés à défendre les intérêts de la société », a souligné M. Han.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 février
Sélection du Renminribao du 9 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?