Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.02.2012 09h00
Une association chinoise nie un accord de coopération avec le Japon portant sur des terres rares

L'Association du peuple de la région autonome de Mongolie intérieure pour l'amitié avec l'étranger a nié mercredi avoir signé un accord de coopération portant sur des terres rares avec son homologue d'Okinawa.

Selon un responsable de l'association, les informations concernant un soi-disant accord de coopération dans l'industrie des terres rares sont "totalement erronées".

Il n'y a eu aucune mention de coopération portant sur des terres rares lors des entretiens entre les représentants de l'association et leurs homologues japonais de l'Association de la préfecture d'Okinawa pour l'amitié Japon-Chine durant leur visite en Mongolie intérieure du 18 au 21 janvier, a indiqué le responsable.

Une agence de presse japonaise a rapporté le 29 janvier, en citant des sources proches de l'affaire, que "les deux groupes ont signé un accord d'échange mutuel... selon lequel ils ont confirmé qu'ils allaient coopérer sur des terres rares".

"L'idée que l'accord amènera à un approvisionnement stable des minéraux, cruciaux pour les industries de hautes technologies, est susceptibles de se propager dans l'industrie japonaise", a indiqué le rapport.

Le chef de l'association japonaise a présenté ses excuses officielles pour cette fausse rumeur, a fait remarquer le responsable.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 8 février
Sélection du Renminribao du 8 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?