Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.02.2012 08h42
Faut-il imposer la taxe Tobin en Chine ?

Une taxe sur les transactions financières de 0,1%, dévoilée par Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée du 29 janvier, sera mise en place à partir du mois d'août 2012. Il s'agit du premier pays européen qui impose ce genre de la taxe.

Dans ce cadre, la question d'imposer ou non la taxe Tobin est très discutée par les chercheurs et les experts du gouvernement.

En raison de la crise de la dette européenne, la Chine est un pays émergent où existe beaucoup de fonds spéculatifs. Mais selon les statistiques publiées par l'Administration nationale des devises de Chine en décembre 2011, avec l'impact de l'anticipation de la dévaluation du yuan, une partie de cet « argent chaud » est en train de sortir de Chine.

« La Chine peut se préparer à imposer la taxe Tobin vers le marché des changes et restreindre les investissements étrangers dans le secteur immobilier pour réprimer l'argent chaud à court terme en Chine », analyse Xia Bin, expert économique de la Banque centrale de Chine.

Selon Shen Fengying, économiste chinoise, dans certains pays émergents, comme le Brésil et la Malaisie, les gouvernements ont essayé d'imposer la taxe sur les transactions financières. La Chine peut apprendre de ces expériences pour éviter la spéculation et favoriser l'internationalisation du yuan.

« On peut prendre un taux plus bas sur la taxe vers certains bons du Trésor », a déclaré Chen Fengying.

Mais le docteur Zheng Liansheng a une opinion différente. « L'administration des capitaux est très stricte en Chine, ce qui est différent au Brésil. Donc la taxe Tobin n'a qu'une signification de consultation, pas de pratique ».

En même temps, d'après Xu Weiren, expert fiscal, du point de vue politique, la Chine n'a pas la pression de reprendre des créances irrécouvrables, ni la demande publique de condamner le secteur financier, et du point de vue économique, grâce à la puissance financière du gouvernement chinois, ce n'est pas la peine d'imposer une nouvelle taxe pour élever le revenu gouvernemental.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 1er février
Nouvelles principales du 1er février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?