Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.02.2012 08h59
La Chine veut faire de Shanghai le centre mondial du yuan avant 2015

Shanghai est en passe de devenir un centre de commerce mondial du yuan d'ici 2015, avec des transactions sur les marchés financiers triplant presque à 1 million de milliards de yuans, ont annoncé hier les autorités municipales dans leur plan détaillé pour le futur centre financier international.

Le plan, publié par la Commission nationale pour le développement et la réforme, le plus important organisme de planification économique de Chine, et le gouvernement de Shanghai, montre l'ampleur de l'ambition du pays en créant sa propre version de New York ou Londres.

Le projet voit Shanghai devenir un centre financier international majeur et le centre mondial des échanges de yuans, la compensation et le prix en 2015.

D'ici là, l'Interbank Offered Rate Shanghai et le taux de parité centrale seront devenus des références principales pour les prix des actifs et des transactions en yuans à la fois aux niveaux national et international.

Pour atteindre ces objectifs, Shanghai va accélérer la construction d'infrastructures pour construire un paiement transfrontalier de yuans et un réseau de compensation orientés vers la demande mondiale, a révélé un responsable anonyme de la ville dans un communiqué. Un centre transfrontalier d'investissement et de financement en yuans sera également établi, a-t-il affirmé.

Shanghai et Hong Kong, en tant que principaux centres financiers de Chine, continueront à intensifier leur communication et leur coopération dans des domaines tels que les marchés financiers, les institutions, les produits, les entreprises et les talents, a-t-il ajouté.

Selon les économistes, ce plan coïncide avec la mission de long terme de Shanghai de devenir un centre financier international majeur, et les autorités pourront accélérer la libéralisation des taux de change et des taux d'intérêt du yuan pour atteindre cet objectif.

Ils soulignent cependant certaines lacunes, comme l'immaturité des institutions financières, le manque de transparence des opérations, ainsi que les contrôles stricts sur la conversion du yuan et l'utilisation des devises étrangères, qui pourraient limiter le rôle de Shanghai sur les marchés mondiaux.

« En comparaison avec les objectifs de long terme annoncés il y a trois ans, le plan détaillé récemment publié comporte un recentrage clair sur les échanges en yuans », a déclaré Zhou Hao, économiste à la banque ANZ. « L'internationalisation progressive du yuan constitue une bonne base pour la réalisation de l'objectif de Shanghai. En tant que premier centre financier national, Shanghai est le meilleur endroit pour établir notre centre du yuan ».

Il a indiqué que le statut de la ville serait levé puisque la Chine vise à étendre le règlement en yuans dans le commerce transfrontalier, et la nécessité de développer l'attrait international de la ville poussera également les autorités à accélérer les réformes de marché des taux de change et des taux d'intérêt.

Lu Zhengwei, économiste en chef à la Banque industrielle, a expliqué que le plan visait à réaliser cet objectif cinq ans plus tôt que prévu initialement.

Mais M. Zhou estime que la volonté de contrôle du gouvernement pourrait avoir un impact significatif sur l'attrait de la ville pour les acteurs financiers mondiaux. « Il ne fait aucun doute que Shanghai va devenir un centre financier international robuste d'ici 2015, mais son importance locale pourrait rester bien supérieure à son influence mondiale... »

Les autorités cherchent également à accroître la valeur de transaction des marchés financiers à Shanghai, sans compter les marchés des changes, à près de 1 million de milliards de yuans en 2015.

D'ici là, le financement direct, comme le financement en actions nationales et sur les marchés obligataires, représentera environ 22 pour cent du financement social à Shanghai, tandis que les actifs sous contrôle atteindront 30 000 milliards de yuans, selon le communiqué.

L'ampleur de l'investissement étranger dans les marchés financiers de la ville se sera nettement élargie en 2015, avec les principaux indices boursiers et les prix à terme de marchandises de ces marchés possédant une plus grande influence mondiale.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 1er février
Sélection du Renminribao du 31 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?