Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.01.2012 10h17
Les investisseurs chinois en quête de nouvelles pistes

Bien que l'expansion économique de la Chine ait enrichi beaucoup de personnes, une inflation galopante et un marché boursier en berne ont entamé les économies et la confiance des investisseurs chinois.

Après avoir enregistré de lourdes pertes et recueilli moins que ce avec quoi ils avaient démarré, certains investisseurs ont choisi de suivre de nouvelles pistes pour protéger leur argent et le faire fructifier.

Le marché boursier chinois, avant-dernier dans le monde l'an dernier en termes de performance, a enregistré une baisse de plus de 20 %. Cette baisse constante a brisé les rêves des nombreux investisseurs qui souhaitaient profiter de la croissance économique rapide du pays.

L'inflation est tombée à 4,1 % en décembre, après avoir atteint les 6,5 % en juillet, son plus haut niveau en 37 mois. En 2011, l'inflation a augmenté bien au-delà de la cible des 4% fixée par le gouvernement.

Pendant ce temps, en Chine, des mesures strictes sur la propriété ont rendu le marché, autrefois florissant et attrayant pour beaucoup, moins attractif pour les investisseurs, leur laissant moins de moyens d'optimiser leurs revenus.

Pour les plus aisés, investir dans l'art est devenu une psite d'investissement de plus en plus recherchée. Les statistiques montrent que le taux de rendement annuel des investissements dans l'art, environ 26 % sur les six dernières années, surpassait les taux du marché boursier et du logement.

Les chiffres d'affaires de China Guardian Auction Co et Poly International Auction Co, les deux plus importantes salles de vente aux enchères en Chine, ont respectivement atteint les 11,23 milliards de yuans et 12,1 milliards de yuans en 2011, soit une hausse de 49 % et 20 % en glissement annuel.

Le volume des échanges commerciaux pour le marché de l'art chinois devrait dépasser les 200 milliards de yuans (31,75 milliards de dollars) en 2011, contre 169,4 milliards de yuans en 2010, estiment les analystes.

Les investisseurs fortunés ont également afflué vers d'autres marchés haut de gamme, y compris ceux du vin, des pièces rares et des diamants.

Selon Kou Qin, vice-président de la China Guardian Auction Co : « Inquiétés par la hausse de l'inflation, les investisseurs vont se tourner vers des actifs physiques tels que les oeuvres d'art et le vin ».

Toutefois, pour la plupart, à défaut de pouvoir investir dans le luxe pour se protéger de l'inflation, les débouchés d'investissement restent limités.

« Pour moi, comprendre comment économiser l'argent est plus important que de savoir comment l'investir », a déclaré Zhang Yong, un chauffeur de taxi de 42 ans avec un revenu mensuel de 3 000 yuans.

Zhang avait l'habitude d'investir dans des fonds mais un manque de connaissances de la profession et un marché volatil lui ont fait perdre 5 000 yuans au premier semestre 2011.

« Davantage de pistes d'investissement serait bienvenu, mais mon plus grand souhait, c'est que ces pistes puissent générer des rendements stables et non faire disparaître l'argent que nous avons durement gagné », a ajouté Zhang.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 21 janvier
Sélection du Renminribao du 21 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?