Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.01.2012 13h30
Rompuy: la rétrogradation ne va pas réduire la capacité financière du FESF

D'après Heman Van Rompuy, président du Conseil Européen, la rétrogradation du fonds de subvention par S&P n'aura pas d'impact sur sa capacité

Herman Van Rompuy

Président du Conseil européen

"N'oublions pas que le Fond Européen de Stabilité Financière continue de recevoir la meilleur taux de crédit possible par Moody's et par Fitch qui rappellent sa solidité. Aucune de ses agences n'ont indiqué une quelconque dévaluation de la note du FESF dans un futur immédiat. La décision de Standard and Poor, ne réduira pas la capacité de fonds du FESF qui est de 440 milliards. Le FESF dispose de suffisament de moyens pour honorer ses engagements actuels et futurs, et continuera d'être soutenu par des garanties inconditionnelles et irrévocables des membres de la zone euro"

S'exprimant lors d'une conférence de presse à Madrid avec le dirigeant espagnol Mariano Rajoy, il a également affirmé que l'Europe avait besoin de lutter pour sa croissance, ainsi que d'une discipline fiscale pour sortir de la crise. Comme vous le savez, S&P a réduit sa note de crédit d'un point, celle-ci étant AA+, trois jours après avoir baissé la note de deux garants du fond, la France et l'Autriche. Klaus Regling, qui dirige le FESF, a affirmé ce mardi que la rétrogradation n'aurait que peu d'impacts.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 18 janvier
Nouvelles principales du 18 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?