Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.01.2012 14h24
Les experts discutent de l'économie chinoise pour 2012

Au cours du week-end, des experts de l'industrie chinoise de premier plan et autres spécialistes se sont réunis pour un forum annuel destiné à analyser la performance économique de la nation au cours de l'année passée, et discuter des perspectives pour 2012. L'inflation et la politique monétaire ont dominé les discussions.

En évoquant l'économie chinoise en 2011, l'inflation est peut-être le premier mot à venir à l'esprit. Durant la première moitié de l'année, l'indice des prix à la consommation, le principal indicateur de l'inflation, a progressivement emprunté une tendance à la hausse avec un record de 6,5% en juillet.

Zeng Peiyan

Président

Centre chinois pour les échanges économiques internationaux

"Le développement économique n'était pas harmonieux et les problèmes résultant en une croissance irrégulière étaient sérieux. Le gouvernement était confronté à des pressions liées à une croissance en baisse et à une inflation en hausse. Certaines entreprises ont ressenti les difficultés de gérer des affaires, et il y avait des risques potentiels dans les secteurs de la finance et de l'immobilier."

Les experts déclarent que la situation restera compliquée en 2012 et qu'il est trop tôt pour faire des prédictions concrètes.

Wang Yiming

Vice-directeur

Académie en recherches macroéconomiques

Commission d'Etat pour le Développement et la Réforme

"Les coûts en hausse de la main d'ouvre ne sont pas temporaires. Ils existeront pour une longue période. Il est également difficile de prédire si cette année enregistrera des récoltes de produits de la ferme."

Fan Jianping

Directeur

Département des prévisions économiques

Centre national d'information

"L'origine de ces hauts et bas dans les prix des produits de la ferme en Chine n'a pas changé. Le conflit entre la production mineure et le grand marché existe toujours."

Et pour réfréner les hausses des prix, la Banque centrale de Chine a relevé ses taux d'intérêts à trois reprises en 2011. Elle a également relevé le taux de réserve obligatoire pour les prêteurs à de multiples reprises.

Cao Wenlian

Vice-secrétaire général

Centre chinois pour les échanges économiques internationaux

"La priorité de l'année dernière était de contrôler l'inflation, donc il y avait une politique monétaire modérément serrée. La croissance du M2, la mesure la plus large de l'approvisionnement monétaire, était moindre que la croissance du PIB de Chine."

Mais en fin d'année dernière, la Banque populaire de Chine a réduit le taux de réserve obligatoire pour la première fois en trois ans. Ce qui a engendré davantage de discussions et de spéculations concernant la politique monétaire de la nation."

Cao Wenlian

Vice-secrétaire général

Centre chinois pour les échanges économiques internationaux

"Cette année, la politique monétaire chinoise devrait aider à assurer une croissance économique stable tout en réfrénant l'inflation. Donc je pense que la croissance de M2 sera plus élevée en comparaison de l'année passée."

Les experts conviennent que ce geste annonce au moins que le gouvernement ajuste ses politiques monétaires. Ils déclarent qu'une hausse raisonnable de l'approvisionnement monétaire est nécessaire pour soutenir la croissance progressive et rapide de l'économie chinoise.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 16 janvier
Nouvelles principales du 16 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?