Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.01.2012 16h36
Les Français installés en Chine : Louis et ses restaurants ouverts à Hangzhou

« Est-ce que c'est bon ? » Voilà la question que Louis pose à tous les clients qui ont goûté ses plats.

Louis est Français, et son identité en Chine est chef, un chef qui fait de la cuisine française authentique. En Chine, les chefs étrangers sont très nombreux, et la plupart d'entre eux travaillent dans les hôtels de luxe. Pourtant, le cas de Louis est différent, et rare : il a créé son propre restaurant et fait la cuisine de ses propres mains tous les jours.

Louis travaillait à Hong Kong avant son arrivée à Hangzhou. Cette ville, dont les paysages sont considérés comme un « Paradis terrestre » a enfin arrêté les pas de ce Français romantique, et il y habite depuis 6 ans. Louis a révélé au journaliste qu'il a ouvert plusieurs restaurants à Hangzhou. Sauf un restaurant qui donne sur la rue, les autres ont étéinstallés dans les universités. Bien que certains restaurants ne se situent pas dans des quartiers animés, les clients y défilent sans interruption.

« Je fais des gâteaux français, qui sont plus authentiques que les pâtisseries ordinaires. » Louis jette un regard désapprobateur sur beaucoup de pâtisseries à succursales chinoises. « Les produits ne sont pas variés et ce n'est pas bon. » Le journaliste a goûté les gâteaux faits par Louis. Le goût de fromage est très net, et certains gâteaux sont très sucrés. « Les desserts français sont sucrés. Certains Chinois n'y s'adaptent pas. Mais ils sont absolument authentiques » a dit Louis. Depuis des années, Louis a une passion pour la cuisine. Il insiste pour faire venir par air beaucoup d'ingrédients depuis la France, y compris la farine, la crème et le fromage.

Grâce à l'insistance de son style de cuisine et son refus de changer pour s'adapter au goût des Chinois, Louis a conquis l'estomac de pas mal de clients ces dernières années. « Nous avons beaucoup d'habitués, y compris les Chinois et les étrangers. Le consulat de France commande lui aussi souvent nos produits. » Louis en est très fier.

Bien que le style de cuisine ne change pas, le prix est à la chinoise. Normalement, un gâteau de 30 cm coûte 200 yuans. Pourtant, s'agissant du gâteau au chocolat fait à la main, dans lequel Louis excelle, le prix est différent. Louis a montré au journaliste un gâteau couvert de chocolat et de confiture de 35 cm qu'il a fait, facturé plus de 1 000 yuans.

Grâce à ce goût traditionnel français, Louis est souvent invité aux divers et cocktails. Lors de l'activité organisée le 14 janvier « 2012 - Je passe la fête du printemps à Hanghzhou », des dizaines d'étrangers ont hautement apprécient les plats préparés par Louis, et un grand nombre de gens lui ont demandé ses coordonnées sur place.

L'assistant de Louis a révélé au journaliste que Louis est très réputé dans le milieu gastronomique. Tous les jours, il y a des clients provenant de tout le pays qui viennent commander. Mais pour les gâteaux, il n'en fait faire qu'une dizaine tous les jours.

Bien qu'il soit occupé, Louis est toujours plein de romantisme comme les autres Français. Il prend chaque année des vacances pour se relâcher. En 2011, il a passé plus d'un mois à Hawaï (Etats-Unis).

« J'aime la Chine et j'espère que plus de Chinois goûteront la cuisine française authentique. » Louis, en habit blanc de chef, a un rêve : faire que la cuisine française acquière un renom en Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 13 janvier
Nouvelles principales du 9 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?