Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.12.2011 09h01
Le décès de Kim Jong Il a un impact minimal sur le marché financier sud-coréen (CSF)

Le décès du dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Jong Il, a eu un impact minimal sur le marché financier de Corée du Sud, a déclaré la Comission des services financiers (CSF).

Selon le communiqué publié par le CSF, le marché financier sud-coréen a montré des volatilités significatives juste après la publication de la nouvelle sur le décès de Kim samedi sur un train durant une tournée d'inspection, mais le marché a continué à réduire ses fluctuations.

"Le décès de Kim n'a pas eu d'impact majeur sur le marché financier local. La nouvelle du décès de Kim intervient dans un contexte lié aux impacts négatifs de la crise de dette dans la zone euro. Mais les investisseurs reviennent au marché sur la reconnaissance de surreaction", a indiqué Jeong Eun-bo, directeur général du bureau de la politique financière de CSF, lors d'un point de presse.

Suite à l'annonce de la nouvelle du décès de Kim, les investisseurs étrangers ont vendu 655,9 milliards de won (560 millions de dollars), mais le total est réduit à 280 milliards de won (239 millions de dollars) après la clôture du marché. Sur le marché obligataire local, les investisseurs étrangers ont acheté des obligations pour une valeur de 57,4 milliards de won (48,8 milions de dollars).

M. Jeong a déclaré que les investisseurs étrangers, d'abord les investisseurs européens, s'échappaient du marché boursier local lundi à cause du décès de Kim, mais a souligné ensuite qu'ils étaient à l'affût d'opportunités pour reinvestir au marché, à l'exception des investisseurs européens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Pologne s'engagent à établir un partenariat stratégique
Nouvelles principales du 20 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis