Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.12.2011 13h12
La modération de la croissance économique n'est pas "une chose mauvaise" pour la Chine (économiste)

La modération de la croissance n'est pas une chose mauvaise pour la Chine, mais le pays doit éviter un plongeon de sa croissance économique, a déclaré dimanche Yao Jinyuan, un chercheur spécial du bureau des conseillers du Conseil des Affaires d'Etat, gouvernement central.

La stabilisation de la croissance économique sera d'une grande importance pour le gouvernement l'année prochaine, car une forte chute du taux de croissance provoquerait des problèmes dans plusieurs secteurs, dont l'emploi, les recettes financières, les bénéfices des entreprises et la stabilité sociale, a indiqué M. Yao, lors d'un forum.

M. Yao a noté que l'économie chinoise ralentit sa croissance en partie du fait de la régularisation macro-économique, de la récession économique mondiale et également des efforts du pays pour transformer son mode de croissance économique.

Les perspectives des exportations chinoises seront encore plus sombres l'année prochaine, a-t-il ajouté.

La croissance économique chinoise a continué de ralentir depuis le début de cette année, avec un taux de croissance ayant reculé à 9,1% au troisième trimestre contre 9,5% au deuxième trimestre et 9,7% au premier trimestre.

La Chine va chercher à réaliser une croissance économique stable et relativement rapide l'année prochaine malgré l'avenir "extrêmement assombri et complexe" de l'économie mondiale, selon un communiqué publié mercredi à l'issue d'une réunion nationale d'une durée de trois jours sur le travail économique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le vice-président chinois appelle à renforcer l'édification de l'organisation du PCC
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis