Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.12.2011 09h44
Le massif plan de relance chinois a créé des effets secondaires qui doivent être rectifiés (économiste)

L'important plan de relance qui a sauvé l'économie chinoise a également été source de casse-tête pour le pays, obligeant maintenant ce dernier à changer la voie sur laquelle son économie se développe, a annoncé un éminent économiste.

Cheng Siwei, ancien vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, le Parlement chinois), a indiqué que le plan de relance de 4 000 milliards de yuans (585,5 milliards de dollars), qui avait aidé la Chine à sortir de la crise en 2008, a aussi créé une surcapacité, de l'inflation et des crises de dettes locales.

M. Cheng a fait ces remarques lors d'un discours au Forum de coopération des gouvernements locaux et des villes d'amitié des BRICS.

Malgré que les plans de relance aient aidé la Chine à réaliser une croissance économique de 9,2% en 2009 et aient sauvé les emplois de 8,53 millions de personnes, l'investissement massif a provoqué des problèmes de surcapacité dans beaucoup d'industries et une baisse de l'efficacité des investissements, a-t-il précisé.

Selon lui, les prêts record en 2009 ont également créé plusieurs problèmes persistants, dont l'inflation, des bulles d'actifs ainsi que des problèmes de dette pour les gouvernements locaux.

D'après les calculs de Cheng Siwei, un total de 2 500 milliards de yuans a été investi dans le marché de l'immobilier en 2009.

La Chine doit s'efforcer d'encourager la consommation intérieure, de créer une économie "verte" et de commencer les réformes de son système éducatif afin de changer son développement économique futur, a-t-il ajouté.

M. Cheng a aussi indiqué que la Chine doit s'ouvrir davantage et réduire ses réserves de change.

La Chine doit maintenir ses réserves de change à environ 20% du PIB du pays, ou quelque 1 000 milliards de dollars, a-t-il fait savoir. Les réserves de change de la Chine s'élevaient à 3 200 milliards de dollars en septembre de cette année.

Le pays doit également rendre son système de change plus flexible, en faisant du yuan une monnaie internationale et en le rendant totalement convertible, a proposé l'économiste.

La Chine doit rechercher un commerce extérieur plus équilibré, encourager l'investissement à l'étranger et faciliter le développement des zones de libre-échange, a-t-il poursuivi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois s'engage à redoubler d'efforts pour venir en aide aux porteurs du sida
Nouvelles principales du 2 décembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie