Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.12.2011 13h15
La crise de la zone euro menace l'économie mondiale

L'Organisation pour la Coopération et le Développement économique a déclaré que la crise de la dette était devenue la plus grande menace à la relance économique en 2012. L'organisation ajoute qu'il existe un risque de scission au sein de la zone euro.

Encore de sinistres nouvelles pour l'économie mondiale, cette fois elles viennent de l'Organisation pour la coopération et le développement économique, l'OCDE.

A l'occasion de sa prévision biannuelle sur l'économie mondiale, l'organisation indique que la crise de la dette dans la zone euro est devenue la principale menace et qu'un démantèlement de la devise n'était pas à exclure.

L'OCDE a revu à la baisse la prévision de 2012 de 3,8% à 3,4%.

Pier Carlo Padoan en est l'économiste en chef.

Pier Carlo Padoan

Economiste en chef à l'OCDE

" Nous vivons des temps très difficiles. Je pense que nous pouvons qualifier cela de période critique. La situation dans la zone euro se détériore rapidement, et la contagion se propage."

L'OCDE estime que la Banque centrale européenne est la clé qui mettra un frein à la crise dans la zone euro. Elle devrait imposer une limite à l'émission d'obligations gouvernementales.

En Amérique, la réserve fédérale a renfloué le système financier à coup de liquidités, ce qui, selon l'OCDE, laisse la banque centrale des Etats-unis sans grande possibilité d'intervention.

Pier Carlo Padoan

Economiste en chef à l'OCDE

" La politique continue d'être derrière la courbe, pas seulement dans la zone euro, mais aussi aux Etats-unis. Donc nous estimons qu'une action ferme et rapide est nécessaire afin d'éviter le pire."

Il n'y avait aucune échappatoire non plus pour le Royaume-uni, l'OCDE ayant déclaré que le pays se trouvait au bord de la récession et subirait une période de contraction.

De ce fait, l'organisation a réduit la prévision de croissance du pays de 1,8% à à peine 0,5%.

Mais malgré la morosité, elle estime toujours que les choses peuvent connaître un revirement.

Néanmoins elle a averti qu'une inaction continue dans la zone euro et l'échec de parvenir à un accord sur une restriction budgétaire aux Etats-unis pourraient conduire à une chute dévastatrice de l'économie mondiale.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine élabore les grandes lignes de réduction de la pauvreté dans les zones rurales pour les dix prochaines années
Nouvelles principales du 30 novembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie