Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 28.11.2011 16h31
Li Shufu : pour que l'automobile chinoise « circule » à travers le monde entier !

Cette année où l'économie européenne traverse un dur et pénible moment, la filiale belge de Volvo n'a pas licencié un seul de ses travailleurs et sa production a atteint 270.000 unités, soit une croissance de 25% par rapport à la même période de l'année dernière, ce qui est un record réalisé par la filiale depuis sa création il y a 45 années. Fin octobre dernier, le Prince Philippe de Belgique, en visite en Chine, a remis à Beijing, au nom du Roi Albert II, la Médaille « Chevalier Ordre de Leopold », la décoration la plus importante de la Belgique, à Li Shufu, Président Directeur Général du Groupe Geely, pour mettre à l'honneur son mérite dans l'exploitation réussie de son groupe et surtout pour la contribution qu'il apporte au développement économique et social de la Belgique.

« Introduire le facteur chinois dans l'industrie automobile mondiale », « Il est plus important et plus difficile de ‘sortir' que d' ‘introduire' »... et telle est la stratégie de développement fixée et déterminée par Li Shufu à l'intention de Geely, et suite à l'application de cette stratégie, il voit son rêve se réaliser petit à petit.

Fin 2008, lorsque la crise financière internationale a commencé à faire des ravages et à s'étendre dans le monde entier, l'industrie automobile, qui a été toujours pleine d'éclat et dans l'âge d'or, est tombé tout d'un coup dans le déclin. Saisissant cette opportunité, Li Shufu a réussi à acquérir 52% des actions de la Société britannique Manganese Bronze Holding. Puis l'année suivante, et plus précisément le 27 mars 2009, il a fait l'acquisition de la société australienne de boîte de vitesse Drivetrain Systems International (DSI), laquelle devient ainsi une sous marque de Geely. La réalisation de cet achat fait que ce dernier est devenu l'une des entreprises du monde la plus avancée dans le domaine de la fabrication de la boîte à vitesse.

Le 28 mars 2010, Geely a dépensé 1,8 milliard de dollars US et Volvo est devenu sa propriété et la marque Volvo est à cent pour cent en sa possession, de même que cent pour cent des actions de celui-ci, ainsi que ses autres biens capitaux, y compris les droits de la propriété intellectuelle.

C'était alors un record dans les acquisitions chinoises à l'étranger de biens capitaux et Li Shufu, sûr de soi et plein d'assurance, a indiqué que Volvo deviendra l'une des plus grandes marques étrangères acquises par la Chine et que la présente acquisition montre qu'une entreprise chinoise sera tout à fait capable de gérer et de développer de façon indépendante une grande marque automobile étrangère.

Quelqu'un a fait remarquer que la fusion acquisition transnationale de Volvo par Geely ressemble plutôt à « une couleuvre qui dévore un éléphant ». Mais Li Shufu ne partage pas cet avis et il a dit : « Le serpent est un reptile à corps allongé, tandis que l'éléphant est un mammifère à taille colossale, c'est pourquoi le premier est incapable d'avaler le deuxième. ». Son idée à lui, c'est que l'émergence de la Chine et la politique de réforme et d'ouverture sur l'extérieur ont apporté une opportunité historique unique et sans précédent à Geely lui permettant de réaliser son rêve et d'accomplir des exploits inouïs.

Dans une allocution qu'il a prononcé après l'acquisition de Volvo, Li Shufu a dit : « Dans le cadre du nouveau droit de la propriété, il est nécessaire pour nous d'appliquer une gestion scientifique et la meilleure façon de gérer cette situation c'est de « relâcher le tigre et de le laisser retourner dans la forêt et la montagne ». La stratégie ultérieure de Geely est d'accorder un plein soutien à Volvo afin qu'il puisse réaliser son grand idéal de « décès zéro et d'émission zéro » et pour qu'il toujours être à la tête du monde pour ce qui est de la sécurité routière et de la protection écologique, ce qui lui permettra de consolider et de renforcer davantage la position et la place qu'il occupait sur les marchés traditionnels de l'Europe et de l'Amérique du Nord et de s'introduire et mettre en valeur encore plus les marchés de la Chine et des autres économies émergentes. »

Les faits et les expériences de l'année écoulée démontrent clairement et pleinement la réussite et le succès de la stratégie appliquée par Li Shufu, c'est-à-dire la « mise en liberté du tigre pour qu'il puisse vivre dans la forêt et dans la montagne ». Au cours des six premiers mois de cette année, la vente dans le monde des voitures de marque Volvo a augmenté de 22% par rapport à la période correspondante de l'année passée, tandis que leur vente dans le marché chinois s'est accrue de 36%, ce qui est une croissance générale supérieure à celle de la voiture de luxe. Dans les pays de l'Europe, la vente des Volvo a également connu un grand succès et les chiffres d'affaires ont monté en flèche.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un haut responsable du PCC souligne l'importance de la discipline dans la nomination des officiels
Nouvelles principales du 1er décembre
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie