Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 24.11.2011 09h05
De plus petites unités vont superviser les chemins de fer

Dans sa dernière tentative en vue de rendre le système ferroviaire du pays plus sécuritaire, le ministère du Chemin de fer a ordonné aux bureaux sous sa compétence de fragmenter les unités d'entretien des grandes gares ainsi que des voies ferrées et des trains.

Une fois qu'elles auront subi une réforme, ces entités seront chargées d'accorder un soin spécial aux chemins de fer à grande vitesse.

Selon certains rapports, le Bureau du chemin de fer de Beijing a été le premier à prendre des mesures dans cette direction. La Gare ferroviaire du Sud de Beijing, d'où partent les trains Beijing-Shanghai et Beijing-Tianjin qui peuvent rouler à 300 km/h, est auto-administrée.

Avant ces derniers changements, la gare du Sud relevait de la compétence de la Gare ferroviaire de Beijing.

La Gare de l'Ouest de Tianjin est également indépendante. L'exploitation des deux gares de chemin de fer à grande vitesse relève maintenant directement du Bureau du chemin de fer de Beijing.

En vertu du plan du ministère, non seulement les gares seront divisées, mais aussi les grandes unités qui sont responsables du maintien des voies ferroviaires et des trains.

« Alors que le réseau de chemin de fer à grande vitesse s'agrandit, chaque unité devrait superviser une section raisonnable de voies ferroviaire, ce qui garantirait un meilleur professionnalisme de la gestion des chemins de fer à grande vitesse », a indiqué le ministère dans un communiqué de presse.

Les grandes unités du système ferroviaire sont le fruit des réformes effectuées en 2005 par le précédent ministre du Chemin de fer, Liu Zhijun. Il a éliminé un grand nombre de sous-bureaux pour rendre le système ferroviaire plus efficace.

Ses changements ont fait en sorte que 18 bureaux du chemin de fer sont directement responsables de superviser des milliers de gares ferroviaires et d'unités d'entretien – ce qui s'est avéré être trop pour les bureaux.

Pour alléger leur fardeau, diverses gares ferroviaires et unités d'entretien ont été fusionnées pour en former des plus grandes.

« Certaines unités d'entretien du chemin de fer sont responsables de voies ferrées qui s'étendent sur plus de 1000 km et traversent plusieurs provinces », a déclaré un initié du ministère qui a refusé de donner son nom. « Les travailleurs de l'entretien devaient se déplacer sur des centaines de kilomètres pour faire leur travail. »

Zhao Jian, professeur spécialisé dans le transport à l'université Jiaotong de Beijing, a déclaré que certaines unités avaient embauché jusqu'à 10 000 travailleurs, un nombre qu'il est difficile de gérer.

La sécurité du chemin de fer étant devenue l'ultime priorité, les changements apportés par le ministère rendront chaque unité responsable de superviser un tronçon relativement court de voies ferrées. Certains se spécialiseront dans la supervision des chemins de fer et des trains à grande vitesse.

« Il sera plus facile de gérer un nombre moindre d'employés », a déclaré le professeur Zhao.

Les passagers ne devraient s'inquiéter de la manière dont les réformes vont les affecter, a déclaré un responsable des communications de la Gare ferroviaire de Beijing. Ce responsable n'a pas voulu divulguer son identité complète. Selon lui, il y a « plus d'un changement à l'intérieur du système ferroviaire ».

Parallèlement, le ministère a exhorté les bureaux de chemin de fer à accorder une attention plus étroite à l'état du système de chemin de fer à grande vitesse, particulièrement pendant l'hiver quand les chutes de neige sont plus fréquentes et que le temps est glacial.

Ces deux mesures surviennent au moment où le public attend un rapport à être publié et qui expliquera les causes de l'accident mortel du train à grande vitesse qui s'est produit en juillet à Wenzhou. Au cours de cet accident, 40 personnes avaient perdu la vie et près de 200 avaient été blessées.

Lundi, un article publié dans le Beijing Times citait Wang Mengshu, un enquêteur expert dans cet accident, qui aurait dit « la plus grande erreur n'a pas été sur le plan de la technologie, mais dans les lacunes de la gestion ».

Cette déclaration a contredit les résultats d'une enquête préliminaire qui faisait porter le blâme de cet accident principalement sur des défauts de conception de l'équipement de signalisation du chemin de fer.

Par la suite, M. Wang a indiqué à l'Agence de presse Xinhua qu'il avait seulement exprimé son avis et que ses paroles avaient été mal interprétées dans l'article.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'APL met en place un département de planification stratégique
Nouvelles principales du 23 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »