Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.11.2011 08h54
La Chine intéressée à financer la construction des zones économiques spéciales au Congo

La Chine est intéressée à financer la construction des zones économiques spéciales (ZES) au Congo, a annoncé à Xinhua, dimanche à Brazzaville, le ministre congolais en charge des ZES, Alain Akouala Atipault.

"Il y a la possibilité pour la Chine de financer la construction des zones économiques spéciales dans notre pays", a déclaré le ministre Akouala Atipault.

Ce dernier a eu samedi soir dernier à Brazzaville, une séance de travail avec le vice-président de la Banque Nationale de Développement de Chine qui est en même temps président du Fonds Sino Africain, Zhao Jianping.

"Le contact que nous avons eu avec cette banque, c'est effectivement d'étudier avec cette banque, comment demain procéder au financement de la construction des infrastructures dans les zones économiques spéciales...", a-t-il souligné.

Selon Akouala Atipault, il est question d'anticiper sur les résultats des études de faisabilité de ces ZES qui vont intervenir dans dix mois environ.

Ces études de faisabilité vont démarrer dans quelques semaines, avec la Singapour Corporation Enterprise qui va travailler sur la ZES de Pointe-Noire (sud Congo) et celle d'Oyo-Ollombo (nord Congo). Et le consortium BAIN, QUANTIC, EGIS, GAZPPROM BANK, va travailler sur la ZES de Brazzaville et la ZES de Ouesso (nord-ouest du Congo).

"Au-delà des financements, les conditions subjectives et objectives sont réunies aujourd'hui pour que nous puissions développer un partenariat avec la Chine qui est à la fois capable de nous trouver des partenaires pour les travaux de construction des ZES et des entreprises chinoises qui veulent venir s'implanter sur le continent africain, notamment au Congo", a conclu Akouala Atipault.

Quelques membres du gouvernement congolais dont Akouala Atipault, se sont rendus récemment en Chine pour s'inspirer de l'expérience chinoise dans la construction des ZES. En vue de diversifier son économie basée essentiellement sur le pétrole, le Congo entend se doter de quatre zones économiques spéciales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois promet de renforcer les relations avec Brunei
Nouvelles principales du 21 novembre
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis