Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.11.2011 08h20
Plus de 95% des nouveaux bâtiments en Chine sont à haute consommation d'énergie

Plus de 95% des nouveaux bâtiments construits chaque année sont "à haute consommation d'énergie", a indiqué Tang Kai, planificateur en chef du ministère chinois du Logement et du Développement urbain et rural, appelant le pays à promouvoir les projets de construction à basse consommation d'énergie.

La Chine construit environ 2 milliards de mètres carrés de nouveaux bâtiments chaque année, mais seuls moins de 100 millions de mètres carrés sont à faible consommation d'énergie, a précisé Tang Kai lors d'un forum sur l'économie en cours à Chengdu, capitale de la province du Sichuan (sud-ouest), du 19 au 21 novembre.

La Chine compte actuellement 40 milliards de mètres carrés de bâtiments, mais ceux à baisse consommation d'énergie n'en représentent qu'une "très petite partie", a-t-il poursuivi.

La consommation d'énergie dans les bâtiments compte pour 30% de l'utilisation énergétique totale du pays, et la proportion est encore en augmentation.

Le statut de pays en voie de développement qu'a la Chine signifie qu'elle a encore de la marge pour améliorer son efficacité énergétique, a-t-il indiqué. Promouvoir la construction des bâtiments à faible consommation d'énergie pourra atténuer la pénurie en énergie et aider le pays à réaliser son objectif de réduire les émissions, a-t-il ajouté.

Le gouvernement chinois s'est engagé à réduire la consommation d'énergie par unité du PIB de 16% d'ici fin 2015 et à réduire les émissions de dioxyde de carbone de 17% pendant la même période, par rapport aux niveaux de 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois arrive à Bali pour les réunions des dirigeants de l'Asie de l'Est
Nouvelles principales du 16 novembre
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis