Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.11.2011 08h30
Réactions différentes des banques chinoises après le feu rouge à leurs produits d'investissement à court-terme

La Commission de régulation bancaire de Chine (CRBC) a exhorté les banques dans tout le pays à cesser de vendre leurs produits d'investissement à court-terme, dans le but de standardiser les opérations hors bilan.
Une enquête menée par Xinhua montre que, bien qu'un petit nombre de grandes banques ait suspendu la vente de produits d'investissement à échéance d'un mois après la publication de l'annonce en novembre par la CRBC, certaines petites banques ont choisi d'attendre et d'observer.

Liu Jianjun, directeur du départements du commerce de détail de la China Merchants Bank, a expliqué que cette mesure de la CRBC visait à apaiser une compétition ardente entre les banques pour pousser aux dépôts sous prétexte de produits d'investissement à court terme au rendement élevé..

M. Liu a affirmé que la décision de la CRBC aiderait à protéger le développement sain de l'industrie de la gestion des biens, de nombreuses banques ayant pris l'habitude de compter sur ces produits d'investissement pour attirer plus de dépôts et satisfaire à une exigence régulatrice sur le ratio prêts/dépôts.

Hua Ercheng, économiste en chef de la banque Baoshang, une banque régionale de la ville de Baotou (nord), a évoqué qu'avec un taux d'intérêt négatif en termes réels, la classe moyenne était en très forte demande de tels produits d'investissements afin de préserver sa richesse face à l'inflation.

Le taux d'intérêt de base sur les dépôts à un an est de 3,5% en Chine, tandis que le taux de l'inflation a dépassé 5% au cours des dix premiers mois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?