Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 15.11.2011 16h11
Les banques chinoises vont accélérer leur expansion à l'étranger

Dans la droite ligne de la tendance de la Chine à mettre davantage d'argent dans des investissements à l'étranger, les banquiers chinois se montrent aussi résolus à étendre leurs activités à l'étranger.

Le mouvement dans cette direction arrive à la suite de récentes crises financières mondiales et dans un contexte d'agitation de la Zone Euro, alors aussi que beaucoup de grandes banques occidentales ont des difficultés à garantir qu'elles ont des stocks de capitaux suffisants.

« Il est inévitable que les banques chinoises s'étendent dans d'autres régions du monde », a dit samedi Xiao Gang, Président de la Banque de Chine, un des plus grands établissements prêteurs de Chine, lors du sommet des PDG de l'APEC.

« Mais nous devons être très méticuleux et prudents au sujet de la façon dont nous contrôlons les risques ».

La Banque de Chine fournit des services financiers dans plus de 30 pays et régions, faisant d'elle la banque la plus internationale sur le continent chinois, a dit M. Xiao.

Il a dit que ses homologues regardent également vers le futur et pensent aux manières de réussir dans un contexte de nouvelles circonstances économiques et à se servir de l'Internet et des technologies mobiles.
« Le développement futur de la Banque de Chine a également besoin de transformation et d'innovation », a dit M. Xiao.

Il a dit que les problèmes de dette de la Zone Euro ont eu peu d'effet sur les banques chinoises, qui détiennent seulement un peu de dette en obligations libellées en Euros. Aujourd'hui est un bon moment pour envisager une expansion sur les marchés étrangers, a t-il dit.

« Par exemple, parce qu'il y a moins de fluidité sur le marché européen, certaines entreprises de la Région Asie Pacifique peuvent maintenant avoir des difficultés à obtenir des financements », a t-il dit. « Cela nous donne une chance de faire des affaires avec elles ».

L'expansion des entreprises chinoises dans d'autres régions du monde a, en attendant, fait monter la demande pour faire des affaires avec les banques chinoises, a indiqué Wang Lili, Directrice exécutive et de Vice-présidente exécutive sénior de la Banque Industrielle et Commerciale de Chine (ICBC).

La banque, qui est la plus grande au monde en termes de capitalisation boursière, essaye également de s'étendre en dehors de la Chine, a t-elle dit. Mme Wang, qui est également membre du Comité Consultatif d'Affaires de Coopération Economique de l'Asie-Pacifique, a indiqué qu'elle voit des occasions énormes dans la région Asie-Pacifique.

« La majeure partie des succursales d'outre-mer d'ICBC sont installées en Asie », a t-elle a dit. « Depuis cette année, nous avons également commencé à examiner des possibilités en Amérique latine, au Brésil, en Argentine et au Pérou, par exemple ».

M. Xiao a cependant averti que les banques chinoises trouveront que faire des affaires à l'étranger n'est pas facile.

La Banque de Chine a par exemple constaté que ses succursales d'outre-mer sont moins rentables que celles de Chine même, en partie du fait du renchérissement récent du Renminbi et en partie parce que les pays étrangers font peu de choses pour contrôler le taux de change de leurs monnaies.

D'autres difficultés pour les banques chinoises viennent de la politique.

« Faire des affaires dans des pays tels que la Libye est à haut risque », a t-il dit.

Un autre obstacle est que les banques chinoises manquent d'employés qui ont de l'expérience en matière de finances, de commerce et de communications internationales. « Nous avons besoin de personnes qui savent comment opérer des fusions et des acquisitions internationales et gérer des cultures différentes ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
A la réunion de l'APEC, le président chinois appelle à un changement de modèle de croissance (PAPIER GENERAL)
Nouvelles principales du 14 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?