Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.11.2011 10h54
Vin: Production de vin stable malgré le recul du vignoble mondial

Le niveau de production reste stable au niveau mondial, mais avec des évolutions internes contrastées et la France reste le premier pays producteur, a annoncé mardi à Paris l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) .

Le directeur général de l'OIV Federico Castellucci, organisation intergouvernementale de référence pour tout ce qui concerne les produits dérives de la vigne, a présenté les éléments de conjoncture disponibles fin octobre 2011 permettant une approche de l'évolution de la surface de vignoble ainsi que du niveau de production de vin dans le monde.

Selon le communiqué de l'OIV, la surface mondiale de vignoble connait un recul qui pourrait atteindre les 60 mha (7,8 Mha). Par zones, c'est l'UE la plus atteinte par ce phénomène, car la réduction de son vignoble pourrait être comprise entre 50 et 55 mha (-1,4%/2010; 3570 mha).

D'ailleurs, dans l'hémisphère sud et aux USA le rythme de croissance des surfaces s'est ralenti, par rapport à ce qui avait été observé autour de l'an 2000. Coté production, en 2011 le chiffre global pour les vins (hors jus et moûts) est compris entre 264,3 et 275,2 millions d'hl (269,8 Miohl en milieu de fourchette d'estimation). Les reculs les plus importants se localisent en Grèce, en Italie et au Portugal.

De son coté, l'UE éprouve sa 5ème récolte faible de suite (de 2007 à 2011 inclus) équivalente globalement à celle de 2010, en milieu de fourchette d'estimation à 158,2 Miohl (hors jus et moûts) . Néanmoins, ce constat doit être relativisé, puisque sur les 3 dernières campagnes, la superficie viticole est passée de 3792 à 3626 mha, soit un recul d'environ 165 mha de vignes.

Au niveau mondial, la production reste stable, mais avec des évolutions internes contrastées. Par exemple, les Etats-Unis voient leur production reculer nettement de 18,74 Miohl (-10,3 %/ 2010). Le Chili atteindrait un niveau record avec 10,6 Miohl (+15, 5%/2010) et la Nouvelle-Zélande enregistrerait une nouvelle production record avec 2,3 Miohl (+23,2%/2010).

En ce qui concerne la consommation mondiale de vin, 2 scénarios peuvent être envisagés: une hypothèse haute (une évolution tendancielle linéaire à la hausse -modérée- de la consommation mondiale en volume est retrouvée) et une hypothèse basse (marquée par une recrudescence de la crise économique, le niveau de consommation 2011 aura tendance à s'inscrire à nouveau en baisse par rapport au niveau provisoire de 2010), a estimé l'Organisation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois participera à un sommet de l'APEC
Nouvelles principales du 8 novembre
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?