Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.11.2011 16h07
Enquête sur la qualité des automobiles : les acheteurs plébiscitent les marques japonaises

Bien que la reconnaissance de qualité des marques japonaises reste toujours derrière leurs concurrentes allemandes en Chine, elles ont tout de même affiché d'excellentes performances dans la dernière enquête en date sur la qualité (China Initial Quality Study, IQS) conduite par la très influente société d'analyse industrielle JD Power Asia Pacific.

Cette étude, qui en est à sa douzième édition, examine les problèmes rapportés par les propriétaires de nouveaux véhicules lors des deux à six premiers mois de leur acquisition. L'enquête examine les problèmes de véhicules rapportés dans deux catégories distinctes : la qualité de la conception et la qualité de production, y compris les défauts et les défaillances.

Les modèles de marques japonaises, dans l'ensemble, sont ceux qui ont eu le taux de problèmes le plus bas sur le marché chinois en 2011, a découvert l'enquête.

L'étude a en effet classé les voitures japonaises au plus haut niveau sur sept des onze segments. La Suzuki Alto, la Suzuki Swift, la Honda Fit, la Nissan Tiida, la Toyota Corolla EX, la Mazda 6, la Toyota Crown, et la Honda CR-V ont toutes surclassé leurs compétitrices.

« Dans l'enquête IQS, on entend par 'qualité' les performances quotidiennes dans une courte période de temps après leur livraison. La reconnaissance par les consommateurs d'un véhicule ou d'une marque est un sentiment compliqué, qu'ils peuvent généralement qualifier de qualité », a dit Mei Songlin, Directeur général des services de recherche chez JD Power Asia Pacific, à Shanghai.

Il a également ajouté que certains concessionnaires de voitures japonaises se sont même plaints que leurs revenus provenant de leurs services après-vente étaient faibles, parce que peu de voitures viennent en réparation.

Gary Xiong, propriétaire d'une Toyota Reiz, dit ne pas être surpris par les résultats de l'enquête.

Ce conducteur âgé d'une petite trentaine d'années, qui travaille en bureau à Beijing, a eu pour première voiture une Toyota Vitz -une version antérieure de la Yaris-, une petite Toyota d'entrée de gamme très populaire.

Aujourd'hui, il conduit une Toyota Reiz, une voiture de taille moyenne, et rêve d'une Lexus, la marque haut de gamme de Toyota.

« Je pense que la qualité et la sécurité sont deux perceptions distinctes. La qualité donne aux gens des sensations directes au sujet de la voiture dans des conditions ordinaires et quotidiennes, alors que la sécurité est en général testée dans des conditions extrêmes », a t-il dit. « Bien que plus légères que les voitures allemandes, les voitures japonaises se comportent bien dans la conduite quotidienne et elles sont économiques ».

« Comparées aux voitures du même niveau, leur intérieur est plus agréable et elles offrent davantage de confort tant au conducteur qu'aux passagers », a t-il ajouté.

Le goût et les perceptions varient aussi suivant les endroits. Un internaute du pseudo de fsdrw08 se souvient ainsi : « Un jour que je sortais de la Gare de l'Ouest de Beijing, j'ai vu des rues où roulaient surtout des voitures allemandes. Mais dans ma Province natale du Guangdong, c'est une marée de voiture japonaises ».

Il a dit ainsi qu'à Foshan, dans le Guangdong, la Nissan Tiida est à présent le modèle que l'on voit le plus. Auparavant, c'était la Honda Fit.

D'après l'étude de qualité JD Power, le problème le plus souvent rapporté en 2011 était les économies de carburant, domaine dans lequel les automobiles japonaises ont en général de meilleures performances.

Une enquête de trois mois conduite par le journal Shanxi Daily auprès de personnes âgées de 25 à 50 ans, de différentes professions, a découvert que 87% des personnes sondées considèrent en effet la consommation d'essence comme le point principal avant l'achat d'une voiture.

« Les voitures japonaises satisfont aux demandes de nombreux Chinois qui préfèrent une apparence magnifique et des intérieurs délicats », dit Xu Changming, Directeur adjoint du Département des ressources de l'information au Centre de Consultation d'Information d'Etat.

« Cela pourrait expliquer en partie pourquoi les modèles de moyenne et haut de gamme japonais sont si populaires en Chine », a t-il ajouté.

D'après des statistiques de l'Association des Fabricants Automobiles de Chine, les marques japonaises détiennent la plus grosse part de marché en Chine en juillet -à peu près 23,2%- et perçoivent des signes de reprise après le tsunami dévastateur qui a touché le Japon en mars dernier, perturbant les livraisons de voitures et de pièces détachées.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : des résultats positifs et équilibrés obtenus lors du 6e sommet du G20 (porte-parole)
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon