Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.11.2011 13h35
Lagarde et Juncker accentuent la presssion sur la Grèce

Après l'ultimatum de Sarkozy et de Merkel, la directrice du FMI, Christine Lagarde, et le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, ont accentué la pression sur la Grèce.

Mme Lagarde a déclaré qu'elle respecte la décision de laisser les Grecs décider de leur sort par eux-mêmes. Mais elle ajoute qu'elle fera une recommandation au FMI concernant la 6ème tranche de l'aide de 130 milliards d'euros au pays, une fois le référendum complété. Mme Lagarde a annoncé espérer que les incertitudes concernant les problèmes d'endettement de la Grèce seront solutionnées jusqu'à mi-décembre. Parallèlement, dans une déclaration surprise, le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a déclaré que la zone euro considérait un éventuel plan de sortie de la zone euro pour la Grèce, bien qu'il espère d'éviter ce scénario. Après une rencontre d'urgence avec le Premier ministre grec George Papandreou, à Cannes, Jean-Claude Juncker a également annoncé que la décision de tenir un référendum avait immédiatement coûté à la Grèce des milliards d'euros d'aide.

Jean-Claude Juncker

Président de l'Eurogroupe

"Cela dépend avant tout du oui ou non à la question qui va être soumise aux Grecs. La Grèce a d'ores et déjà perdu huit milliards après avoir pris cette décision."

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois appelle à la facilitation de l'investissement et des échanges commerciaux
Nouvelles principales du 3 novembre
La route qui est devant nous est encore cahotique
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama