Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 04.11.2011 08h35
L'économie chinoise n'est pas hors de danger des crises de dette souveraine

Selon une information de l'agence Bloomberg, le célèbre courtier financier américain MF a sollicité la protection de la loi régissant les faillites le 31 octobre, en raison de pertes énormes dans les investissements en bons du Trésor européens. Il s'agit du premier établissement financier américain en faillite à cause de la crise de la dette souveraine européenne, mais aussi de la faillite du cinquième grand financier du pays.

Alors que le gouvernement chinois réfléchit sur ses aides à l'UE pour sortir de la crise, Xie Guozhong, célèbre économiste et conseiller au cabinet Rosetta Stone Capital, a indiqué que « la Chine devrait agir en faveur d'autres pays, mais aussi d'elle-même ».


À propos du nouveau mode de croissance de l'économie chinoise, Xie Guozhong a suggéré qu'il faudrait souligner la constance plutôt que la rapidité au cours de la prochaine décennie, puisque la Chine possède déjà un PIB suffisamment large, et qu'il faudrait poursuivre une croissance stable, car le développement trop rapide est dangereux.

Zhang Ya, contrôleur des investissements en index du courtier Huataibairui, a aussi prévenu que le changement du mode de croissance en Chine risquait d'être entravé par la récession des États-Unis et de l'UE. Selon lui, la prochaine phase de transformation du mode de croissance ne va pas commencer avec une haute fluidité financière excitante, et le marché va rebondir seulement sous l'impulsion d'un secteur stratégique émergent.

En raison de la rétraction financière et des crises de dette souveraine, les marchés financiers chinois ont vu une double chute des actions et des obligations au cours des trois premiers trimestres de cette année, comme l'année dernière. Pourtant, Huang Ruiqing, contrôleur des investissements du fonds Caitong, a estimé que « la situation ne pourra s'aggraver à partir de maintenant ». Pour lui, en comparaison avec l'immobilier et des biens meubles tels que l'or, de nombreuses grandes entreprises chinoises considérées comme des valeurs sûres présentent aujourd'hui une haute valeur potentielle d'investissement, notamment celles qui présentent un ratio P/E (ratio cours/bénéfices) inférieur à dix, soit une forte rentabilité potentielle sur le long terme.

Par ailleurs, l'économie chinoise va amorcer un nouveau cycle au cours du 12e plan quinquennal à partir du changement du mode de croissance et de l'augmentation de la demande intérieure. Selon le fonds Jiashi, grâce au changement du mode de croissance, l'économie chinoise va se libérer de son caractère vulgaire basé sur l'augmentation des investissements et des dividendes populaires, et va présenter de nouvelles caractéristiques basées sur la qualité de la croissance et le développement homogène de l'économie et de la société, ainsi que respect de l'environnement. On verra donc un avenir prometteur pour les entreprises de haute compétitivité, de haut niveau de gestion, et de croissance robuste.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un vice-Premier ministre chinois appelle à la facilitation de l'investissement et des échanges commerciaux
Nouvelles principales du 3 novembre
La route qui est devant nous est encore cahotique
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama