Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.10.2011 13h23
Shanghai : les prix de l´immobilier chutent

Bonne nouvelle pour les personnes à la recherche d'un logement à Shanghai, les prix baissent. Les vendeurs coupent drastiquement leur prix, désespérés à l'idée de mener à terme quelques transactions. Beaucoup d'acheteurs restent néanmoins fidèles à leur politique, attendre et voir.

Les chiffres dévoilés par Shanghai Deovolente Realty, propriétaire d'environ 80 agences dans la ville, montrent que le prix moyen des nouveaux logement a baissé de 2,7% en une semaine, à un peu plus de 21 mille yuans le mètre carré. La plupart des résidens locaux shanghaiens se réjouissent de cette nouvelle, qui montre que le gouvernement chinois est en passe d'enfin dominer le marché immobilier local, et ainsi de pouvoir offrir un logement abordable à sa population.

Résident local shanghaien

"Clair, c'est bien. Les jeunes, qui viennent d'entrer dans la société et n'ont qu'un petit salaire, espèrent naturellement que les prix vont encore baisser."

Tout le monde n'est pas content néanmoins. Certains sont frustrés d'avoir dû débourser plus dans ce jeu de chance et de bon moment. Certains se sont carrément mis à manifester devant les bureaux des agences ce week-end, pour demander une remise de fonds des logements achetés. Les Shanghaiens sont partagés.

Shanghaien

"Je pense que c'est compréhensible. Les gens s'attendent à ce que leur maison garde sa valeur, alors ils ont droit à une explication lorsque le prix des logements chutent subîtement."

Shanghaien

"C'est irrationnel. C'est comme de ne pas rendre l'argent d'un surplus au vendeur lorsque le prix de votre maison a grimpé, vous pouvez pas vous attendre à ce que les vendeurs vous remboursent si les prix chutent."

Les avocats précisent que le gouvernement permet aux prix immobiliers d'évoluer dans une fourchette de 20%, donc que les vendeurs ont le droit de réduire leur prix. S'il n'y a pas des promesses faites aux acheteurs en cas de chute du prix, les vendeurs ne sont légalement pas tenus de rembourser des différences.

Gai Xiaoping

Avocat

Cabinet Shanghai River Delta

"Si vous voulez rompre un contrat en raison de la chute des prix, la cour ne va pas vous soutenir, et il n'y a pas de base légale pour cela, car les 2 parties ont signé un contrat de leur propre chef, personne ne vous a forcé."

Les experts suggèrent toutefois que vu que le gouvernement mène une politique de resserrement des prix immobiliers, la baisse actuelle montre que ces mesures font effet. Certains acheteurs pourraient négocier avec les vendeurs avant de prendre une décision destinée à minimiser l'impact d'une chute des prix.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois souligne le contrôle de l'inflation
Nouvelles principales du 26 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne