Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.10.2011 13h21
Chine : amélioration à faire des services automobiles

En Chine, l'administration du contrôle de qualité, d'inspection et des quarantaines a lancé un projet de sondage sur "les trois garanties" des voitures. A savoir : les réparations, les remplacements et les remboursements. Nous allons le voir, les discussions sur le sujet sont souvent divisées...

L'association chinoise des consommateurs a reçu plus de 8 mille plaintes de propriétaires de voitures pendant la 1ère moitié de l'année seulement. Ce chiffre représente plus de 30% de plus par rapport à la même période l'année dernière.

Selon l'association, la situation s'empire et il faut agir rapidement.

Le besoin d'un cadre légal clair est devenu pressant pour répondre aux plaintes qui s'accumulent.

Wang Qianhu

Secrétaire général adjoint

Association chinoise des Consommateurs

"Si nous avons un cadre légal, il sera plus facile de définir les responsabilités de chacun. Nous saurons quand le constructeur est responsable des réparations, du remplacement ou du remboursement d'une voiture."

Une nouvelle réglementation devrait permettre de protéger les intérêts du consommateur et réduire visiblement les conflits. Mais,l'association ajoute que des améliorations sont à faire. Même des petits détails peuvent faire la différence pour les propriétaires de voitures.

Parmi les propositions, on trouve celle que les services de réparation devraient être offerts selon le kilométrage des voitures et non selon la date d'achat.

Wang Qianhu

Secrétaire général adjoint

Association chinoise des Consommateurs

"Si on prend la date de facturation, cela devient injuste pour les propriétaires. Car, leur voiture n'est pas forcément livrée le jour de l'achat."

L'association chinoise pour la qualité, aussi, a son opinion.

Selon elle, la législation devrait définir clairement le terme de "disfonctionnements sérieux" pour éviter les arguments entre les concessionnaires et les clients.

Mais le projet n'a pas encore reçu l'approbation de l'association des constructeurs automobiles de Chine. Pour cette dernière, l'environnement législatif n'est pas encore assez mature malgré une volonté d'améliorer la qualité des produits et des services.

Ye Shengji

Secrétaire général adjoint

Association des Constructeurs automobiles de Chine

"Une voiture est un bien de consommation de masse et qui a un cycle de vie relativement long. C'est un environnement compliqué. Il n'y a pas de partie tiers pour juger des problèmes de qualité. Et il est difficile d'avoir un jugement juste et équitable."

Pour finir, l'association a souligné que les responsabilités des clients et des parties tiers devaient être clairement définies.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois souligne le contrôle de l'inflation
Nouvelles principales du 26 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne