Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.10.2011 11h40
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?

Maintenant que la note de crédit souverain des Etats-Unis a, pour la première fois, été abaissée et que la crise de la dette grecque reprend à nouveau, l'économie mondiale est à son tour retombée au point mort. Et une fois de plus, les médias américains et européens ont commencé à discuter du fait de savoir si la Chine sauvera le monde ou non.

Mais le problème est que la Chine a aussi ses propres difficultés.

Les trois moteurs de l'économie de la Chine sont en train de ralentir

A cause des effets émergents du réajustement et du contrôle macroéconomique intérieur de la Chine, et à cause des turbulences de l'économie mondiale, les trois moteurs de l'économie chinoise –les investissements, la consommation et les importations et exportations- ont tous ralenti. C'est devenu une opinion répandue dans les cercles universitaires de dire que la croissance économique de la Chine est en train d'être freinée.

Depuis le début de 2011, les politiques monétaires de la Chine ont été resserrées et ne seront pas assouplies à court terme. L'environnement de crédit pour les investissements devient plus difficile et les capacités de financement des gouvernements locaux ont été limitées. La Chine n'investira pas dans la construction d'infrastructures sur une large échelle comme elle le fit il y a deux ans. Dans le même temps, le coût des prêts privés continue à augmenter, ce qui limite les investissements privés. Et de même, les investissements dans les affaires individuelles a commencé à faiblir.

Un niveau des prix qui reste élevé

La croissance économique de la Chine perd de sa vitesse, mais le niveau des prix en Chine est toujours très élevé. L'Indice des Prix à la Consommation n'a cessé de monter mois après mois depuis le début de 2001, et il a atteint 6,5% en juillet. L'IPC d'août a augmenté de 6,2% par rapport au même mois de l'année précédente. Et bien que le taux d'augmentation d'une année sur l'autre ait connu une petite baisse, il a toujours été en hausse par rapport à celui de juillet 2011, et même si on ne compte pas l'effet de report, le taux d'augmentation d'une année sur l'autre reste positif. La raison principale des prix élevés est le prix croissant des denrées alimentaires.

Un tournant pour le marché de l'immobilier

Toute une série de mesures de réajustement et de contrôle de l'immobilier, comme des restrictions à l'achat, des limitations aux prêts et une déflation financière, ont été mises en oeuvre en Chine, et jusqu'à maintenant, le volume de transactions sur le marché immobilier a ralenti et le prix des logements a aussi été ébranlé. A l'heure actuelle, le marché est plutôt morose. On s'attend à ce que tant le volume des transactions que les prix des logements baissent au quatrième trimestre, mais pas trop toutefois.

Tant de la situation économique que de la situation du marché de l'immobilier, on peut constater que le réajustement du marché de l'immobilier et les mesures de contrôle ne seront pas assouplies, et qu'elles ne doivent pas l'être.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois souligne le contrôle de l'inflation
Nouvelles principales du 26 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne