Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.10.2011 16h33
La Chine attire toujours les investissements directs étrangers

Les transferts industriels vers les regions occidentales et la croissance du secteur des services contribuera à faciliter la répartition des investissements.

Les statistiques montrent que la Chine a réussi à absorber une partie comparativement importante des investissements directs étrangers lors des trois premiers trimestres de cette année, en dépit d'une situation économique mondiale difficile.

La valeur des investissements directs étrangers (IDE) réels dans le pays a atteint 86,68 milliards de Dollars US pour les trois premiers trimestres, soit autant que pour la même période de 2008, mais en hausse de 16,6% d'une année sur l'autre. Cependant, cette croissance des investissements étrangers en Chine a également montré des signes de ralentissement, au moment où la reprise économique mondiale fait toujours face à des perspectives moroses et où les influences négatives de la crise de la dette souveraine en Europe sont toujours présentes.

Les investissements étrangers en Chine se sont montés à 9,05 milliards de Dollars US en septembre, en hausse de près de 7,88% d'une année sur l'autre, mais en fort contraste avec le taux de croissance moyen pour les neuf mois, à 16,6%. Un déclin aussi évident souligne la possibilité croissante de fluctuations des investissements étrangers dans un futur proche.

Pourtant, malgré une baisse de son taux de croissance, des progrès évidents ont été faits dans l'ajustement structurel des IDE de la Chine. De janvier à septembre, le flux réel des investissements étrangers vers le secteur manufacturier du pays a atteint 39,97 milliards de Dollars US, en faible hausse de 1,6%, mais en baisse de 7% d'une année sur l'autre dans la proportion des investissements étrangers dans le secteur manufacturier de la Chine. Cela est dû en partie au fait que les pays développés ont réduit leur rythme des transferts industriels à l'étranger, dans un contexte d'efforts qu'ils font pour regagner leur marge perdue dans le secteur manufacturier.

Mais comparé au ralentissement dans le secteur manufacturier, les investissements étrangers réels dans le secteur des services de la Chine a augmenté rapidement, atteignant 40,19 milliards de Dollars US pour les trois premiers trimestres, en hausse de plus de 32% d'une année sur l'autre. A la fin de septembre, la proportion des IDE dans le secteur des services de la Chine avait atteint 45%, soit 5,3% de plus que par rapport à l'année précédente. Cette proportion en hausse des investissements étrangers dans le secteur des services chinois peut essentiellement être attribuée à la politique de soutien du Gouvernement Central à ce secteur, et à ses efforts pour créer un environnement favorable aux investissements étrangers, pour qu'ils puissent jouer un rôle plus important. Les politiques en la matière et les mesures sur la délocalisation du secteur des services ont offert de bonnes opportunités aux investisseurs étrangers.

Bien que son secteur manufacturier ait absorbé un gros volume d'IDE ces dernières années, le secteur chinois des services est en train de devenir une destination attirante pour les investissements étrangers du fait de ses opportunités potentielles.

Avec l'augmentation du coût de la main d'oeuvre, l'avantage de la Chine, vieux de plusieurs décennies, et qui lui avait permis d'attirer les investissements étrangers vers son secteur manufacturier, a commencé à faiblir. Et au contraire, des pays voisins, comme le Vietnam ou la Thailande, deviennent de plus en plus attirants pour les investissements étrangers, du fait de leur environnement d'investissement qui s'est amélioré et leur compétitivité accrue s'agissant du coût de la main d'oeuvre.

De la même manière, comparées avec les régions développées de l'Est, les régions centrales et occidentales moins développées de la Chine ont attiré de plus en plus d'investissements étrangers.

De janvier à septembre, les regions occidentales du pays ont ainsi absorbé un total de 5,66 milliards de Dollars US en investissements étrangers réels, en augmentation de près de 49% d'une année sur l'autre, et supérieur de 32% à la moyenne du pays. Et comme leur environnement d'investissement et leurs infrastructures continuent à s'améliorer, et que leur consommation de marché continue à s'étendre, les investissements étrangers dans ces régions devraient continuer à augmenter dans l'avenir. Dans le même temps, ces régions ont ausi fait preuve d'un attrait croissant pour la main d'oeuvre de qualité et les intellectuels, tout en attirant aussi une main d'oeuvre meilleur marché. Tous ces facteurs ont contribué à faciliter le transfert des installations manufacturières du pays et les services qui y sont liés de l'Est vers l'Ouest. En particulier, la création de nombreuses zones de développement économique de niveau national dans les régions occidentales du pays, dans le but de faciliter ce genre de transfert industriel, aura inévitablement une influence positive et interactive sur la répartition des investissemenst étrangers.

Résultat de leurs progrès économiques accélérés, les pays d'Asie on accru leurs investissements en Chine lors des trois premiers trimestres. Les statistiques montrent que les investissements du Japon à destination de la Chine ont augmenté de 60% lors des neuf premiers mois de cette année. Les investissements d'autres pays et régions, comme les Philippines, la Thailande, la Malaisie, Singapour, la Corée du Sud et Hong Kong, Macao et Taiwan, ont également augmenté dans une forte proportion.

En ce qui concerne le Japon, sa dépendance économique de plus en plus forte envers la Chine et son nouveau modèle de distribution industrielle destiné à faciliter la reconstruction post-séisme ont accéléré son rythme de transfert industriel vers la Chine et augmenté ses investissements dans des projets déjà existants

Zhang Jianping est Directeur du Bureau de Coopération Economique Internationale à la Commission Nationale du Développement et de la Réforme et Ji Jianjun est chercheur à l'Institut d'Economie Etrangère de la Commission.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un séisme de magnitude 7,2 secoue l'est de la Turquie
Nouvelles principales du 24 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne