Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.10.2011 11h30
Beijing : les ventes de logements commerciaux en baisse de 12% au cours des neuf premiers mois

Les ventes de logements commerciaux à Beijing ont baissé de 12% en glissement annuel au cours des trois premiers trimestres de l'année, un signe que le marché immobilier qui avait explosé a commencé à se refroidir, a indiqué lundi le bureau municipal des statistiques.

La surface des logements commerciaux vendus a totalisé 6,32 millions de mètres carrés de janvier à septembre, a annoncé le Bureau des statistiques de Beijing lors d'une conférence de presse.

Il a déclaré également que les prix des nouveaux logements sont resté stables pour quatre mois consécutifs, alors que les prix des logements de seconde main ont rencontré une baisse mensuelle de 0,4% en septembre.

Ce ralentissement a été attribué aux mesures restrictives du gouvernement, dont des augmentations des taux d'emprunt immobilier, une interdiction d'emprunt à l'achat d'un troisième logement, et des restrictions d'achat.

Cependant, les ventes de logements abordables pour les personnes à faibles revenus ont bondi à 1,98 millions de mètres carrés de janvier à septembre, soit une hausse annuelle de 120%, a-t-on appris lors de la conférence de presse.

La construction de 13,75 millions de mètres carrés de logements abordables a commencé de janvier à septembre, en hausse de 470% en glissement annuel, avec le gouvernement municipal favorisant le développement de ce type de logements afin de contrôler la flambée des prix de l'immobilier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un séisme de magnitude 7,2 secoue l'est de la Turquie
Nouvelles principales du 24 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne