Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.10.2011 08h37
La crise de la dette souveraine occidentale pousse la Chine et l'ASEAN à renforcer leur coopération financière

Le troisième Forum Chine-ASEAN de la coopération financière et des leaders du développement a commencé le 22 octobre à Nanning, dans la province du Guangxi. Les fonctionnaires, responsables financiers et les spécialistes présents au Forum ont lancé unanimement des appels pour le renforcement de la coopération financière bilatérale à l'abri de la crise de la dette souveraine aux États-Unis et en Europe, et des turbulences des marchés financiers internationaux.


Li Lihui, directeur général de la Banque de Chine, a indiqué que la coopération financière était indispensable pour approfondir la coopération économique et commerciale entre la Chine et l'ASEAN, que la coopération financière régionale était plus importante aujourd'hui en raison des fortes turbulences économiques et financières à travers le monde.

Chea Chanto, président de la Banque Nationale du Cambodge, a aussi souligné l'importance de la coopération dans le traitement actif et la surmontée des difficultés actuelles.

Lian Ping, économiste en chef de la Banque de communication de Chine, a précisé qu'il était primordial pour la Chine et l'ASEAN de renforcer leur coopération financière par la coordination en matière de politique monétaire et de politique de change, en vue de sauvegarder la stabilité financière régionale et se protéger contre les risques financiers. La coopération pourrait porter à priori sur la stabilité financière, les marchés financiers et la politique monétaire, selon Lian Ping.

Jin Qi, assistant au président de la Banque populaire de Chine, a proposé de renforcer la sécurité des organes financiers entre la Chine et l'ASEAN, afin d'assurer la sécurité des fonds, de promouvoir les échanges par la cotation entre le yuan et les devises de l'ASEAN sur le marché interbancaire. Il a simultanément appelé à la création d'un mécanisme interbancaire de règlements en devises locales.

Selon Tang Shuangning, président du conseil d'administration du groupe chinois Everbright, l'internationalisation de la monnaie chinoise a remarquablement progressé, sachant que le règlement en yuans est déjà pratiqué à titre d'essai dans les affaires transfrontalières entre la Chine et l'ASEAN, et que le yuan était accepté par certains membres de l'ASEAN comme devise de réserve. Il est pourtant nécessaire de créer les conditions pour faire avancer le processus face à la dépréciation rapide de l'USD et au chaos de la zone euro.

La Chine et les pays de l'ASEAN partagent une longue histoire amicale et une même idée de coopération pragmatique pour sortir ensemble des crises de 1997, de 2008, et aussi dans la création de la zone de libre-échange Chine-ASEAN. La Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l'ASEAN et ce dernier, le troisième de la Chine.

Cette année marque le vingtième anniversaire de l'établissement du dialogue entre la Chine et l'ASEAN. Le premier ministre cambodgien Hun Sen a indiqué que, comme tendance de l'évolution économique mondiale, les pays asiatiques se libéraient progressivement de leur dépendance excessive aux marchés américains et européens et comptaient plutôt sur la croissance de la demande intérieure pour leur développement. La coopération entre la Chine et l'ASEAN est indispensable pour leurs progrès communs, a conclu le premier ministre cambodgien.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un séisme de magnitude 7,2 secoue l'est de la Turquie
Nouvelles principales du 24 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne