Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.10.2011 10h41
Belgique: ouverture du plus grand salon international de l'autocar et de l'autobus à Kortrijk

Le plus grand salon international de l'autocar et de l'autobus, Busworld, a ouvert au public vendredi dans la ville belge de Kortrijk, près de la frontière française, avec la participation de 70 constructeurs et 280 fournisseurs.

Cette exposition s'étend sur 61.000 m2 et accueillera plus de 25.000 professionnels venant de 110 pays.

La compagnie chinoise Yutong et la compagnie allemande Mercedes ont été élues par la V.A.A.B constructeurs de l'année 2012 et 2011.

Des constructeurs européens exposent à cette occasion des autocars et des autobus à propulsion diesel, hydrogène liquide, hybride et cellule de carburant, tandis que le chinois BYD présente un autobus à propulsion 100% électrique.

Busworld fête cette année son 40ème anniversaire et se tient tous les deux ans.

Selon la V.A.A.B, l'Europe se trouvait au sommet de l'économie mondiale sans cesse globalisée, mais n'est plus le point de gravité dans la production de bus.

L'Asie de l'Est fabrique maintenant quatre fois plus de bus que l'Europe. Il y a 20 ans la production mondiale de bus s'élevait à 200.000 unités, dont 34.000 étaient fabriqués en Europe ; aujourd'hui, la production mondiale atteint les 360.000 bus, dont moins de 25.000 proviennent d'Europe.

La V.A.A.B a décidé d'organiser Busworld à Shanghai en Chine du 1er au 3 avril 2012, à Istanbul du 19 au 21 avril, à Nizhny Novgorod en Russie du 3 au 7 juin 2012 et à Bombay en Inde du 14 au 16 janvier 2013.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Nouvelles principales du 21 octobre
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne