Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.10.2011 14h09
La Chine reste le principal créancier des États-Unis après la cession de 36,5 milliards de dollars de bons du Trésor en août
l'Administration nationale des devises

Selon les dernières statistiques du Trésor américain, la Chine a procédé à une cession de 36,5 milliards de dollars de bons du Trésor en août, mettant un point à la procédure consécutive d'acquisition des quatre derniers mois. La Chine reste malgré cela le plus important créancier des États-Unis avec 1 137 milliards de dollars de bons du Trésor américains dans ses actifs financiers en devises.

Il s'agit effectivement de la plus remarquable cession de bons du Trésor américains par la trésorerie chinoise depuis le mois d'août 2010. En même temps, celle-ci a procédé à une acquisition nette de 178,9 milliards de yens (à peu près 2,3 milliards de dollars) de bons du Trésor japonais. Il s'agit de la première acquisition nette d'obligations publiques japonaises par la trésorerie chinoise depuis le mois d'octobre 2010.

Quoi qu'il en soit, les bons du Trésor américains resteront encore longtemps la première destination des investissements publics chinois en devises. Selon les explications de l'expert financier Zhao Qingming, les bons du Trésor américains ne sont pas la destination idéale de l'investissement, mais en comparaison avec les autres produits financiers, ils représentent le meilleur en termes de fluidité et de garantie.

Le Japon et la Grande-Bretagne, les deuxième et troisième créanciers des États-Unis, ont acquis respectivement en août 21,8 milliards et 43,8 milliards de dollars en bons du Trésor.

« Il s'agit en général d'une opération ordinaire, mais certainement liée aux turbulences des marchés générées par la dégradation de la note du crédit souverain américain par l'agence S&P en août », indique Guo Tianyong, professeur à l'Université centrale des finances et de l'économie.

Pour Zhang Ming, adjoint du département de finance internationale à l'Académie des sciences sociales de Chine, le gouvernement chinois a plutôt choisi d'acquérir des bons de long terme et de céder ses bons de court terme. L'opération en question s'explique probablement par l'arrivée à échéance de nombreux bons de court terme.

Selon un responsable de l'Administration nationale des devises, les bons du Trésor américains se basent sur le crédit du gouvernement des États-Unis, et représentent une destination importante de l'investissement, à l'intérieur comme à l'extérieur des États-Unis. Investir dans les bons du Trésor américains est un choix. Il est absolument normal de voir des opérations d'acquisition ou de cession en fonction de l'évolution du marché.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 21 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne