Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.10.2011 08h24
Chine : quatre gouvernements locaux autorisés à émettre des bons afin de réduire les risques de dette

Quatre gouvernements locaux chinois ont obtenu l'autorisation d'émettre leurs propres bons, ce qui devrait alléger leurs contraintes financières et réduire les risques de dette qui se propagent rapidement.

Le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central chinois), a autorisé Shanghai, Shenzhen (sud), la province du Zhejiang (est) et la province du Guangdong (sud) à mener ce programme pilote en 2011, a révélé jeudi le ministère des Finances sur son site internet.

C'est la première fois que des gouvernements locaux sont autorisés à émettre des bons. Auparavant, le gouvernement central les émettait au nom des autorités locales.

L'agence d'audit du pays a indiqué précédemment que la dette des gouvernements locaux avait totalisé environ 10 700 milliards de yuans fin 2010.

Au début du mois de septembre, Fitch Ratings, l'une des trois plus importantes agences de notation financière mondiales, a indiqué qu'elle pourrait dégrader la notation financière de la Chine au cours des deux prochaines années en raison de l'endettement de ses banques suite aux efforts pour stimuler l'économie durant la crise financière.

Selon les nouvelles réglementations, les quatre gouvernements locaux sont autorisés à émettre des bons de trois ans et de cinq ans représentant chacun 50% du quota d'émission.

Le ministère des Finances restera l'agent à rembourser le principal et les intérêts des bons des quatre gouvernements locaux.

Liu Mingkang, président de la Commission de régulation bancaire de Chine, a souligné mercredi que les risques de la dette des gouvernements locaux étaient en général sous contrôle, du fait que l'ampleur et la structure de la dette, ainsi que les capacités de remboursement (des gouvernements locaux) s'orientent vers une perspective positive.

Selon lui, les 10 700 milliards de yuans de dette des gouvernements locaux ne représentaient que 26,9% du PIB en 2010, tandis que la dette en cours du gouvernement central représentait 17%.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 21 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne