Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.10.2011 13h49
Faire pression sur le Yuan est une erreur

Les Etats-Unis seraient bien avisés d'abandonner leur politique du chacun pour soi consistant à faire payer à d'autres l'addition de leurs erreurs et de poursuivre plutôt une politique de coopération pour trouver une solution à leurs graves problèmes économiques.

Bien que perturbés par une économie flageolante et des manifestations de masse chez eux, les Sénateurs américains ont quand même une fois encore fait preuve de leur enthousiasme récurent pour attaquer la Chine en votant le projet de « Currency Exchange Rate Oversight Reform Act of 2011 », visant à tenter de faire pression sur la Chine en lui faisant réévaluer sa monnaie.

La Chine a signalé à de nombreuses reprises qu'une très forte réévaluation du Yuan ne résorbera ni le colossal déficit commercial, ni le fort taux de chômage des Etats-Unis. Bien au contraire, cela ne pourra qu'avoir des effets négatifs sur l'économie mondiale, en faisant augmenter le prix des produits industriels dans le monde, ce qui par ricochet aggravera l'inflation existante dans dze nombreux pays, dont les Etats-Unis, et pourrait même transmettre leurs problèmes politiques et de troubles sociaux chez d'autres.

A la suite de la crise financière mondiale de 2008, les Etats-Unis ont recouru à la dévaluation du Dollar pour réduire leurs dettes et stimuler leur économie. En procédant à deux séries d'assouplissement quantitatif et à d'autres politiques du chacun pour soi, les Etats-Unis ont déversé de grandes quantités de monnaie dans les autres pays, et ainsi fortement fait augmenter leurs risques d'inflation, en particulier dans les pays en développement.

Ces initiatives ont été vertement critiquées par des économistes de premier plan, comme Joseph Stiglitz, pour leur inefficacité à aider l'économie américaine et leur impact négatif sur l'économie mondiale.

Aujourd'hui, un an après ces assouplissements quantitatifs de la Réserve Fédérale, le taux de chômage aux Etats-Unis reste élévé tandis que l'économie mondiale s'est retrouvée encore plus déséquilibrée par l'impression massive de Dollars US. De l'Afrique du Nord à l'Europe, de la Méditerranée à l'Atlantique, tant les pays en développement que les pays développés, comme les Etats-Unis eux-mêmes, souffrent de troubles sociaux en partie dus à une inflation alimentée par le Dollar.

Du mouvement Occupy Wall Street aux Etats-Unis à la Journée de la Colère en Europe, ces troubles sociaux sont la preuve que dans notre monde actuel, interdépendant, toute politique inadéquate qui tente de faire partager aux autres pays les problèmes des Etats-Unis entraînera une réaction en chaîne qui pourrait bien finir en catastrophe.

Mais il y a plus ridicule encore que de faire pression sur le Yuan : l'insistance que mettent les Etats-Unis à politiser les sujets relevant de l'économie. Tout en négociant avec la Chine sur des sujet économiques, les Etats-Unis ont encore défié Beijing avec des ventes d'armes à Taiwan et d'autres disputes politiques. Cependant, tous ces « efforts » sont voués à l'échec, car le temps des superpuisssances est révolu. L'heure n'est plus au « jeu-à-somme-nulle ». Aujourd'hui, les choses se font par le biais de la coopération.

En fait, les problèmes actuels qui affligent l'économie mondiale sont profondément enracinés dans sa structure, et ils ne peuvent être résolus simplement en modifiant les taux de change et en faisant marcher la planche à billets. Les Etats-Unis peuvent faire le choix de contraindre les autres pays, comme la Chine, à réévaluer leur monnaie, mais ce genre de comportement ne fait que faire porter le chapeau aux autres et ne fait rien pour aider les Etats-Unis ou l'économie mondiale.

A mon humble avis, à une époque où le Dollar US et l'Euro –les deux devises internationales dominantes- fluctuent fortement, il est essentiel de maintenir le Yuan à un taux de change relativement stable afin de maintenir la stabilité du système financier mondial, où le Yuan est en train de jouer un rôle plus important que jamais. En maintenant la stabilité du Yuan, la Chine non seulement protège les intérêts de son propre peuple, mais elle contribue aussi à stabiliser le marché financier international, ce que toute puissance responsable devrait faire.

Considérant l'équilibre et l'atmosphère générale de la politique américaine, il est peu probable toutefois que ce texte finisse par jamais devenir une loi. Les Sénateurs américains devraient plutôt apprendre à changer leur vieille façon de penser, pas seulement au sujet des disputes avec la Chine sur les taux de change, mais aussi sur d'autres sujets.

Dans notre monde d'aujourd'hui, globalisé, il n'y a pas de place pour ce genre de politiques du chacun pour soi protectionniste, et coopérer avec les autres est le meilleur choix.

J'ose espérer que les Sénateurs américains comprendront cela et feront ce meilleur choix la prochaine fois. Car après tout, ils ont tellement de problèmes à eux qui ont besoin aussi de trouver une solution.

L'auteur, Xing Susu est chercheur à l'Institut Populaire des Affaires Etrangères de Chine

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Des dialogues multinationaux n'aideraient pas à résoudre les disputes sur la mer de Chine méridionale (porte-parole)
Nouvelles principales du 17 octobre
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
La dure réalité de « taobao boutiques blessées » : nécessité de la souffrance de la transition brutale
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis