Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.10.2011 16h44
Le ministère intervient dans la controverse à propos de Taobao

Le ministère du Commerce est intervenu samedi dans une rude polémique entre Taobao Mall, la plateforme de commerce au détail en ligne, et des propriétaires de petites entreprises. Cette controverse a été suscitée par la hausse considérable des cotisations d'adhésion.

La semaine dernière, Taobao Mall a annoncé que les cotisations d'adhésion seraient multipliées d'au moins cinq fois et possiblement dix fois. Cette annonce a suscité une protestation immédiate de la part des propriétaires de petites entreprises qui ont alors perturbé les services en ligne en passant des commandes et en les annulant par la suite après avoir laissé des commentaires désobligeants.

Selon un rapport publié sur son site Web, le ministère a exprimé ses inquiétudes à propos des protestations, et il a promis de soutenir les petites entreprises et de stabiliser les prix.

Il a également indiqué que Taobao Mall devrait écouter les propriétaires de petites entreprises et a insisté sur le fait que les protestations devraient être maintenues dans un cadre légal.

Lundi dernier, Taobao Mall a annoncé qu'il augmenterait les cotisations annuelles, les faisant passer de 6 000 yuans (940 $) à des niveaux allant de 30 000 à 60 000 yuans, selon le type des entreprises et leur envergure.

Ces cotisations seront entièrement ou partiellement remboursées au magasin si son envergure et la qualité de son service satisfont aux normes établies, a indiqué Taobao.

Les dépôts en espèces ont également augmenté, passant de 10 000 yuans à un maximum de 150 000 yuans, selon la catégorie des marchandises.

Les grandes entreprises peuvent facilement s'adapter à ces changements, mais les petites entreprises seront écrasées, ont affirmé les propriétaires.

Des milliers de petits marchands de Taobao Mall ont commencé à protester en ligne mardi soir. Ils ont acheté des marchandises de gros détaillants et ont demandé ensuite des remboursements, ou encore ils ont déposé des plaintes dans le but de faire cesser leurs activités.

Mercredi, Taobao Mall a indiqué qu'il avait soumis l'affaire à la police.

Les nouvelles cotisations sont considérées comme faisant partie des efforts de Taobao pour mettre de l'ordre dans les achats en ligne, car les consommateurs se sont plaints à maintes reprises de produits frauduleux et de contrefaçon.

« Je n'ai absolument pas les moyens de payer ces coûts additionnels, a déclaré un petit marchand de vin de Xiamen, province du Fujian, qui a refusé de dévoiler son identité. Les petits marchands demandent que l'augmentation des cotisations et des dépôts soit annulée. J'irai protester au siège de Taobao, à Hangzhou, pour être certain que cela se produira. »

Ce marchand a déclaré qu'il n'aurait pas investi 200 000 yuans dans sa boutique, ouverte depuis un peu plus de trois mois, s'il avait été informé plus tôt des intentions de Taobao.

« J'avais entendu parler d'une possible hausse des frais, il y a trois mois, mais Taobao l'avait niée et avait déclaré qu'elle ne les augmenterait pas. »

Les protestations ont frappé de plein fouet les recettes des gros détaillants, tels que Hstyle et Osa.

« Les pertes financières seront considérables, mais ce qui est plus important encore, c'est que notre réputation souffrira des attaques diffamatoires sur notre site Web », déclare Chen Xin, porte-parole de la boutique de robe de style coréen Hstyle.

Fondé en avril 2008, Taobao Mall accueille plus de 40 millions d'utilisateurs inscrits, 50 000 entreprises inscrites et 70 000 marques.

Les produits vendus sur Taobao Mall vont des produits d'usage courant jusqu'aux électroménagers et aux voitures.

Selon Analysys International, Taobao Mall représente 33 % du commerce électronique au détail B2C en Chine; il est suivi de 360buy et d'Amazon.cn

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis
Vive l'Amérique !
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine