Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 13.10.2011 13h47
L'UE est capable de résoudre la crise de la dette (Poutine)

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine, actuellement en visite en Chine, s'est déclaré mardi convaincu que l'Union européenne (UE) était capable de résoudre la crise de la dette de la zone euro.

"Je ne pense pas que les pays des BRICS pourraient jouer un rôle majeur sur ce sujet", a répondu M. Poutine, interviewé par des médias chinois.

Les BRICS sont une abréviation communément utilisée pour faire référence aux cinq économies émergentes, dont le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

Selon M. Poutine, la crise de la dette de la zone euro reste plutôt un problème politique qu'un problème économique.

Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé le 5 octobre l'UE à recapitaliser promptement ses banques afin de stabiliser les marchés. Antonio Borges, directeur du Département Europe du FMI, a estimé le coût de la recapitalisation des banques européennes entre 100 et 200 milliards d'euros.

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré lors de sa récente visite à Bruxelles que l'Allemagne était prête à recapitaliser les banques, ajoutant que les dirigeants de l'UE devraient discuter d'un plan européen global au cours de leur sommet prévu à la mi-octobre.

M. Poutine a également réitéré ses critiques sur l'économie américaine, soulignant que les Etats-Unis dépendent du statut monopoliste du dollar américain.

M. Poutine est arrivé mardi à Beijing pour une visite officielle de deux jours en Chine sur l'invitation de son homologue chinois Wen Jiabao. Il a aussi co-présidé, avec M. Wen, la 16ème rencontre régulière entre les Premiers ministres des deux pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les PM chinois et russe s'engagent à mener une coopération plus étroite
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine