Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.10.2011 08h57
Le mouvement "Occupy Wall Street" révèle la colère des Américains face à l'injustice économique

Les manifestations du mouvement "Occupy Wall Street", qui ont commencé à New York à la mi-septembre et se sont étendues à une dizaine de villes américaines dont Los Angeles, révèlent la colère des Américains face à l'injustice économique dans le pays, ont indiqué des organisateurs du mouvement.

Le mouvement semble ne pas avoir de revendications bien circonscrites, ont indiqué des organisateurs, mais de New York à Los Angeles, de la côte est à la côte ouest, un slogan commun ressort, le désormais célèbre "Nous sommes les 99%".

Joe Briones, l'un des organisateurs du mouvement "Occupy LA" ("Occupons Los Angeles"), a indiqué à Xinhua que les gens rejoignaient les manifestations pour exprimer leurs préoccupations. De son point de vue, le principal problème qui fait que les gens se sentent frustrés est que les banques de Wall Street et les grandes sociétés ont de plus en plus d'influence sur le gouvernement et les responsables politiques, et que ces grandes entreprises avides de gains cherchent à influencer le gouvernement pour leurs propres bénéfices au détriment de la majorité des Américains, les 99%.

"Cette situation doit cesser, et je pense que c'est un objectif que nous devrions chercher à atteindre", a indiqué M. Briones.

Jeudi, plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Los Angeles, en Californie, pour protester contre les grandes banques qui "détruisent des emplois et des communautés avec leurs pratiques cupides, irréfléchies et prédatrices". Les manifestants sont passés devant les bureaux des banques de Wall Street, dont la Bank of America, Chase et Wells Fargo.

Sur la pelouse du côté nord-ouest de l'hôtel de ville de Los Angeles, plusieurs dizaines de tentes sont installées depuis le 1er octobre par des manifestants du mouvement "Occupy LA". Les organisateurs du mouvement affirment qu'aujourd'hui 1% de la population américaine contrôle la distribution de la richesse et les 99% d'Américains qui vivent, travaillent et luttent pour survivre tous les jours à Los Angeles.

Le slogan "Nous sommes les 99%" fait allusion au fait que, selon l'économiste Joseph Stiglitz, lauréat du prix Nobel, et le sociologue William Domhoff, les 1% des Américains les plus fortunés possèdent plus de 40% de la richesse du pays, tandis que les 80% les moins fortunés ne possèdent que 7% de la richesse totale.

Selon le Centre sur les priorités du budget et de la politique (CBPP), la part de revenus du pays que gagnent les 1% d'Américains les plus riches est aujourd'hui "plus importante qu'à n'importe quel autre moment depuis les années 1920".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 17 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
La dure réalité de « taobao boutiques blessées » : nécessité de la souffrance de la transition brutale
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis