Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.10.2011 14h23
Le souvenir de Steve Jobs sera utile à Apple dans l'avenir

A la fin, Steve Jobs a laissé le monde à ses propres affaires.

Aussi macabre que cela puisse paraître, la mort de Steve Jobs mercredi ne fera qu'ajouter à la mystique d'Apple Inc, et aussi à ses bénéfices. Les iPhone, iPad, iPod et Mac vont sans aucun doute bénéficier d'un boom de leur ventes, les consommateurs rendant un ultime hommage à ce génie créatif venu des Etats-Unis.

Cela pourrait être particulièrement vrai pour le dernier iPhone, qui devrait être mis en vente le 14 octobre prochain. Les queues promettaient d'être longues de toute façon, mais à présent il est plus que probable que plus encore de gens vont se précipiter pour avoir un iPhone 4S, le dernier appareil à avoir été dévoilé alors que Steve Jobs était encore en vie.

Ce genre de phénomène commercial est arrivé de nombreuses fois auparavant, le plus récent exemple étant les ventes de Michael Jackson, qui sont montées en flèche après le décès du chanteur pop en 2009.

« Steve Jobs était une rock star, quelqu'un du même niveau que Benjamin Franklin ou Thomas Edison », a dit Steven Osinski, professeur de marketing à l'Université d'Etat de San Diego. « Je pense qu'il est très probable qu'il y aura une forte augmentation des ventes d'Apple pendant un moment ».

Tout ce qui a été conçu par une personne révérée devient invariablement un objet très demandé après sa mort, dit Michael Bernacchi, professeur de marketing à l'Université de Detroit Mercy.

« Ces produits ont une valeur émotionnelle significative, ils ont une valeur sentimentale, ils sont connectés, si vous voulez, au flux sanguin de la personne qui sera probablement un acheteur », a dit le Professeur Bernacchi.

Il y a une certaine valeur nostalgique attachée à cela.

« M. Jobs continue vraiment à exister, d'une manière très différente, par le biais de ces produits », a dit M. Bernacchi.

Rien d'effrayant à ce que nombre des 357 boutiques Apple soient déjà devenues des sortes de temples, attirant les gens qui souhaitent pleurer Steve Jobs ensemble. Il n'est pas difficile d'imaginer d'ailleurs certains d'entre eux errer dans les boutiques et acheter un iPad ou un Mac.

Regardons ce qui s'est passé jeudi dans la boutique Apple de San Francisco.

Un mémorial de fleurs bordait le trottoir et des petits mots écrits à la main étaient collés sur les vitres. Sur l'un d'entre eux, on pouvait lire : « Tu as fait du monde un endroit meilleur ». Un autre proclamait « Affamé et fou pour toujous », clin d'oeil à l'une des phrases favorites de Steve Jobs.

A l'intérieur de la boutique, c'était comme d'habitude. Sur fond de musique rock, des clients se regroupaient autour du présentoir iPad.

Javier Martinez, un médecin en vacances originaire d'Espagne, passait par là et a saisi des images de la scène avec son iPhone 4. Bien qu'il n'ait aucun projet immédiat d'acheter la nouvelle version, il certain de vouloir continuer à acheter les produits qui sont un testament du génie de Steve Jobs. « Il est mort, mais son âme est vivante », a dit M. Martinez. « Il était l'âme d'une idée pour beaucoup de personnes qui veulent faire des choses mieux, différemment ».

Les investisseurs pensent que les affaires continueront comme d'habitude chez Apple. Les actions de l'entreprise de technologie ont plongé seulement légèrement le premier jour de quotation après la mort de Steve Jobs, en baisse de 88 cents jeudi à 377,37 Dollars US.

Cette réaction calme représente un vote de confiance en faveur l'équipe de direction que Steve Jobs avait constitué pour mettre sa vision en oeuvre. Dans ses dernières années finales, Steve Jobs avait de plus en plus partagé la scène avec ses lieutenants dans un mouvement qui a montré qu'Apple n'était pas qu'un simple one-man-show.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Mise en orbite d'un satellite de télécommunications de fabrication française par une fusée porteuse chinoise
La loi américaine sur la devise chinoise fait plus de mal que de bien : médias américains
La Chine a naturellement ses nobles ambitions
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation