Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 21.09.2011 13h34
Obama annonce un plan de réduction du déficit

Le président américain, Barack Obama, réclame 1 500 milliards de dollars américains de recettes fiscales. Il s'agit d'un nouvel effort dans le cadre d'une ambition visant à économiser 3 000 milliards de dollars dans un délai de 10 ans. Le président devra convaincre le Congrès de réviser à la hausse les taux d'imposition sur les grandes sociétés. Tout cela vise à augmenter les recettes afin de réduire le déficit.

Vu la situation financière, les riches se doivent de faire des sacrifices. C'est ce qu'a annoncé le président Barack Obama devant son bureau oval lundi.

Barack Obama

Président américain

"Si on reste immobile, la dette croissante va écraser tout sur son passage, on ne pourra plus investir dans des choses comme l'éducation ou les soins médicaux. Washington doit prendre une décision, le gouvernement doit faire ce que les familles de partout en Amérique veulent faire depuis des années. Nous devons arrêter de dépenser de l'argent pour des choses dont nous ne voulons pas et se payer les choses qui ont de l'importance."

Le plan controversé consiste à réduire le deficit américain de 3 000 milliards de dollars au cours des 10 ans à venir. La moitié de la somme proviendra d'une hausse des impôts sur le revenu. Selon les propos de Barak Obama, les riches doivent retrouver les niveux d'imposition auxquels ils étaient astreints dans les années 1990, et la classe moyenne ne devrait pas payer plus que les millionnaires.

Barack Obama

Président américain

"Je ne soutiendrais aucun projet qui mettrait la charge de la réduction du déficit sur le dos des Américains ordinaires. J'opposerai mon veto à toute tentative qui risquerait d'affecter le bien-être de ceux qui vivent de l'assistance médicale sans augmenter les recettes nationales. Je demande aux personnes riches et aux grandes sociétés de participer davantage. Nous ne voulons rien faire qui ne frappe les plus vulnérables."

Le plan d'Obama sera soumis au dit "super comité" chargé de réaliser une économie de 1 200 milliards de dollars avant le 23 novembre. Le Congrès votera ensuite un mois plus tard. Par défaut, une réduction des dépenses sera exécutée automatiquement dans les organismes gouvernementaux, ce à partir de 2013.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine établit un nouveau record mondial dans la production de riz hybride
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses