Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.09.2011 08h18
Chine : les prix du secteur immobilier ont reculé dans de nombreuses villes en août

Davantage de villes chinoises ont rapporté une baisse ou un maintien des prix du secteur immobilier au mois d'août, grâce aux efforts cumulés du gouvernement pour refroidir le marché, selon le Bureau d'Etat des statistiques (BES).

Sur un total de 70 villes chinoises majeures, 46 ont connu une baisse ou une constance des prix des nouveaux logements en août par rapport au mois précédent, contre 31 villes en juillet, a annoncé le bureau dans un rapport publié sur son site Internet.

Seize villes ont constaté un déclin des prix des nouveaux logements sur une base mensuelle en août, contre 14 en juillet, alors que les prix des nouveaux logements demeurent inchangés dans 30 villes, selon le BES.

Les prix des logements anciens ont reculé dans 26 villes par rapport au mois précédent et demeuraient inchangés dans 17 villes.

Dans un dernier effort pour freiner la hausse des prix de l'immobilier, le Conseil des affaires d'Etat, le gouvernement central, a récemment demandé aux gouvernements locaux d'établir de nouveaux objectifs de contrôle des prix des logements basés sur la croissance économique et l'augmentation du revenu disponible.

Le gouvernement a également commencé à élaborer des mesures visant à imposer des restrictions à l'achat de logements dans les villes de deuxième et troisième rang pour prévenir l'augmentation des prix.

Le gouvernement a précédemment restreint l'achat d'un troisième logement aux habitants des grandes villes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Biélorussie promettent de renforcer les échanges parlementaires
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses