Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 16.09.2011 08h36
La Chine n'a pas l'intention de maintenir son rôle de fournisseur majeur de terres rares

L'Inner Mongolia Baotou Steel Rare-Earth Hi-Tech Holding Co., le plus grand producteur chinois de terres rares, a déclaré jeudi que la Chine n'avait pas l'intention de maintenir son rôle de fournisseur mondial majeur de terres rares, et que la tendance de resserrement des approvisionnements était irréversible.

"La Chine passera progressivement d'un modèle de production reposant sur la demande extérieure à un modèle axé sur la demande intérieure", a indiqué Li Zhong, vice-président de la compagnie.

Les prix des terres rares resteront à des niveaux élevés pour le restant de l'année, a prévu M. Li lors d'une conférence sur les terres rares qui se déroule du 15 au 16 septembre.

La hausse continuelle des prix va décourager les scientifiques qui recherchent de nouvelles applications des métaux, selon Dudley Kingsnorth, directeur exécutif de la société Industrial Mineral Company of Australia Pty. Ltd.

Selon M. Kingsnorth, la Chine a consommé 60% des terres rares du monde l'année dernière. Cette proportion devrait dépasser les 70% cette année.

Les terres rares sont un groupe de 17 métaux largement utilisés pour fabriquer des produits électroniques sophistiqués, comme les téléphones mobiles, des éoliennes, des batteries de voitures électriques et des missiles.

La Chine est actuellement le plus grand producteur de terres rares. Ses exportations représentent 90% de la demande mondiale en terres rares, mais le pays ne possède pourtant qu'un tiers des réserves mondiales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle à approfondir les échanges entre les peuples pour renforcer les relations sino-européennes
La Chine veut avoir un rôle constructif en Libye
Le vrai prix du 11 septembre pour les Etats-Unis
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne