Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.09.2011 14h01
La Chine va aider ses entreprises à investir à l'étranger

Les entreprises chinoises ont besoin d'un climat d'investissement mondial « plus ouvert et plus pratique », et le Gouvernement va présenter des mesures pour aider les entreprises à investir au niveau international, a annoncé jeudi le principal responsable du commerce de la Chine.

Le Gouvernement va lancer davantage de mesures pour aider les entreprises à investir à l'étranger et à créer une situation gagnant-gagnant pour la Chine comme pour les autres pays, a dit le Ministre du Commerce Chen Deming lors du Forum International de l'Investissement 2011, qui s'est tenu à Xiamen, dans la Province du Fujian.

Ce forum a été organisé dans le cadre de la 15e Foire Internationale pour le Commerce et l'Investissement de Chine, qui a débuté mercredi.

« Certains pays développés ont essayé de bloquer des investissements chinois en arguant de motifs de sécurité nationale », a dit M. Chen. « Cela ne favorise pas les efforts de lutte contre la crise financière mondiale ».

Exemple notable de ces agissements, le plus gros fournisseur de matériels de télécommunications chinois, Huawei. L'entreprise a vu une série d'accord bloqués à l'étranger en 2008 et 2010, du fait d'inquiétudes américaines au sujet de la sécurité nationale des Etats-Unis.

Mais malgré ces obstacles, la Chine a dépassé le Japon et le Royaume-Uni en 2010 pour devenir en 2010 le cinquième plus gros investisseur à l'étranger.

« Les investissements directs sortants de la Chine ont créé d'énormes bénéfices tant pour la Chine que pour d'autres nations », a dit M. Chen.

A la fin 2010, ces investissements chinois se montaient au total à 317,2 milliards de Dollars US, avec des investissements dans 178 pays et régions.

Et malgré certains obstacles politiques, les enterprises chinoises ont des opportunités croissantes d'investissement à l'étranger, d'après les responsables et les experts.

Quant aux responsables étrangers participant à la foire, ils ont dit être favorables aux investissements chinois.

Ainsi de D.M. Jayaratne, Premier Ministre du Sri Lanka, qui a dit que « La Chine est devenue le plus grand partenaire de développement et un investisseur important au Sri Lanka ».

« Il y a quantité d'opportunités et de zones que nous pouvons exploiter pour notre bénéfice mutuel ».
« Le Sri Kanka offre une large variété d'opportunités d'investissement et d'encouragements pour les entreprises étrangères ».

A la fin 2010, la Région Asie-Pacifique et l'Amérique Latine étaient les deux destinations principales des investissements chinois à l'étranger. Mais ce sont l'Union Européenne et l'Océanie qui ont connu la plus forte croissance ces dernières années.

Fonotoe Nuafesili Pierre Lauofo, Premier Ministre adjoint et Ministre du Commerce, de l'Industrie et du Travail des Samoa, a dit que « Les Samoa continuent de profiter d'un accord de coopération avec la Chine, et elles souhaitent renforcer les relations de commerce et d'investissement ».

Des responsables du Ministère du Commerce prédisent que les investissements directs sortants de la Chine devraient dépasser les investissements directs étrangers dans trois ans.

« Nous offrirons un soutien plus efficace en termes de politiques et de services aux entreprises chinoises », a dit M. Chen.

La Chine est en train d'étudier et d'explorer de nouvelles voies pour élargir l'utilisation de ses réserves en devises, et elle est en train de rechercher des canaux et des méthodes pour accroître les flux transfrontières en Yuans.

« Bien que la Chine fasse face à de nouveaux défis, comme un coût de la main d'oeuvre plus élevé, l'environnement d'investissement étranger de la Chine continuera à rester compétitif sur le long terme, grâce à de bonnes infrastructures et de bonnes ressources en main d'oeuvre », a dit M. Chen.

Les investissements directs à l'étranger sont passés à 114,7 milliards de Dollars US en 2010, contre 46,9 milliards en 2001, et la Chine a ouvert son secteur manufacturier et plus de cent secteurs des services depuis 2001.

Attirer les investissements directs étrangers a été cité en tant que priorité dans le 12e Plan Quinquennal (2011-2015).

« Nous améliorerons plus encore l'environnement d'investissement afin d'offrir un traitement égal aux entreprises en Chine et à l'étranger, et nous proposerons des façons innovantes d'attirer les investissements directs étrangers et d'élargir l'espace pour les investissements directs étrangers », a dit M. Chen.

Coca Cola a annoncé en août qu'il étendrait ses investissements en Chine, d'une valeur de 4 milliards de Dollars US sur les trois prochaines années, en plus de 3 milliards de Dollars US annoncé en 2009.

« De nouveaux facteurs stimulent la compétitivité du climat d'investissement de la Chine, comme des ensembles industriels de classe mondiale dans les régions côtières, une main d'oeuvre éduquée et talentueuse et les mesures du Gouvernement pour protéger les droits de propriété intellectuelle », a dit Hisao Sakuta, Président d'Omron, un très important fabricant de produits électroniques.

« La Chine est sur la bonne voie pour se transformer d'une base de fabrication et d'assemblage à faibles coûts à une puissance leader mondial de la fabrication de qualité ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les relations Chine-Algérie est un modèle des relations d'Etat-Etat (responsable chinois)
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience