Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.09.2011 14h20
La flotte aérienne de la Chine devrait tripler, selon Boeing

La Chine va avoir besoin de 5 000 nouveaux avions commerciaux, d'une valeur de 600 milliards de Dollars US lors des vingt prochaines années, avec une demande stimulée par la croissance économique soutenue du pays et l'augmentation de la richesse personnelle, d'après des prévisions du fabricant d'avions américain Boeing.

Bien que le développement des trains à grande vitesse et le prix de plus en plus élevé des carburants pourraient affecter négativement l'industrie de l'aviation, la flotte nationale d'avions va voir sa taille plus que tripler d'ici 2030, d'après les perspectives pour le marché des avions commerciaux en Chine jusqu'en 2030, publié mercredi par Boeing.

Quelque 84% des nouveaux avions de la Chine seront nécessaires pour suivre le rythme de croissance de l'industrie, qui provoquera aussi une demande pour quelque 70 000 pilotes durant cette période, a dit Randy Tinseth, Vice-président du marketing chez Boeing Commercial Airplanes.

D'après l'Administration de l'Aviation Civile de Chine (la CAAC), le trafic passagers a augmenté de 16,1% en 2010 par rapport à 2009, et la croissance annuelle moyenne a été de 14,1% lors de la période du 11e Plan Quinquennal (2006-2011).

Cependant, l'Association du Transport Aérien International (l'IATA), a annoncé que la croissance en Chine, le deuxième plus gros marché intérieur, a brutalement ralenti, à seulement 5,1% en juillet.

D'après l'IATA, c'est une accélération de la tendance au déclin de la croissance du trafic intérieur, qui a commencé lors du second semestre de 2010.

« Nous sommes toujours optimistes au sujet du marché chinois sur le long terme, bien qu'il connaisse quelquefois des fluctuations », a dit M. Tinseth.

Boeing prévoit que l'augmentation annuelle du PIB chinois restera à 7% pendant les vingt prochaines années, ce qui conduira à une croissance annuelle des voyages aériens de 7,6% par an.

M. Tinseth a dit que les prévisions de Boeing avaient pris en compte tous les facteurs touchant l'aviation, comme le train à grande vitesse.

D'ici 2012, la Chine comptera 13 000 km de voies ferrées à grande vitesse, reliant quelque 70 villes, d'après Boeing. Mais M. Tinseth a dit que le train à grande vitesse n'affectera que 2% environ du Revenu Passagers Kilomètres (RPK), et cela pourrait aussi stimuler le développement économique du pays, ce qui profitera à l'aviation.

Le marché intérieur comptera pour 75% du RPK total pour les vingt prochaines années, bien que les transporteurs chinois connaîtront une expansion international rapide durant cette même période, a dit Boeing.

Résultat du développement du marché intérieur, les avions à couloir central constitueront le gros des livraisons, qui se monteront à 3 550 appareils dans les vingt prochaines années.

Jusqu'à présent, le marché des avions à couloir central est monopolisé par Boeing et Airbus.

Mais les données de la compétition vont changer, car de nouveaux acteurs comme les Canadiens de Bombardier Inc la Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC) arrivent sur le marché.

Ainsi, la COMAC prévoit de livrer son C919, le premier gros avion de ligne chinois, avec 190 sièges, à compter de 2016.

« L'époque du monopole de Boeing et d'Airbus est finie », a dit M. Tinseth, « mais nous pensons que chaque compétiteur peut trouver sa place sur le marché, parce que c'est un très grand marché ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience