Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.09.2011 13h32
Etats-Unis : les réplicateurs, déjà réalité ?

Les réplicateurs, que l'on trouve souvent dans les histoires de science-fiction telles que Star Trek, sont en train de devenir réalité. La technologie numérique permet en effet déjà maintenant de réaliser des objets en 3 dimensions à partir de dessins téléchargés puis imprimés avec un processus spécifique.

Ces petites boîtes délabrées ne vous disent peut-être pas grand chose, mais ce pourrait être le futur de l'industrie manufacturière. La problématique est la suivante. Pourquoi payer pour un objet qui transite par la moitié de la planète alors qu'on peut le faire chez nous ? Un petit groupe d'investisseurs américains propose un outil qui va pouvoir générer des objets rigides, couche par couche, avec une extrême précision. Le Thing-o-Matic de MakerBot permet en effet de créer des objets en 3D.

Bre Pettis

Directeur exécutif

MakerBot Industries

"Vous mettez votre design sur une carte SD ou va le connectez à votre ordinateur, après vous appuyez, imprimez avec cette interface, et le truc est là. C'est de l'ABS, le même matériel que pour les Lego, c'est donc très résistant, ça va avec la machine, qui chauffe l'histoire jusqu'à 220 degrés Celsius. Ca sort avec une colle super fine qui dessine une couche, puis une autre. Comme ça, couche après couche, votre objet émerge peu-à-peu, jusqu'à ce qu'il soit totalement là."

MakerBot permet de réaliser des objets qui peuvent mesurer jusqu'à environ 10cm, avec un intérieur creux ou modelé, selon votre design. Déjà 5 mille MakerBots ont été vendus, au prix de 1299 dollars l'unité démonté, et 2500 dollars s'il est déjà totalement monté. Ce gadget haute technologie permet aux utilisateurs d'imprimer toute sorte de chose, comme des anneaux de rideau de douche, des pièces d'échec ou même des bustes de soi-même.

Bre Pettis

Directeur exécutif

MakerBot Industries

"Lorsque les gens acquièrent un MakerBot, c'est parce qu'ils veulent faire quelque chose, faire partie du futur, plutôt que de simplement acheter. Vous téléchargez, puis vous imprimez ce que vous avez créé, des objets pratiques, ou plutôt artistiques, pour le plaisir, comme des puzzles, des cadeaux voire des bustes de vous-même."

Le MakerBot peut carrément se reproduire lui-même. En effet, vous pouvez créer des pièces de votre MakerBot à partir de votre MakerBot. Les concepteurs new-yorkais ont depuis quelque temps ajouté des inventeurs inspirés à leur équipe. Marty McGuire a par exemple attiré l'attention de Bre Pettis avec des rideaux de douche pour sa nouvelle maison. Se qualifiant plutôt d'amateur de nouvelles technologies que d'inventeur, Marty McGuire s'est appuyé sur ses capacités techniques pour créer le Thing-i-Verse, un site où les utilisateurs peuvent partager leurs idées et les télécharger.

Marty McGuire

Développeur Internet

MakerBot Industries

"Le Thing-i-Verse est une communauté en ligne où tout le monde propose ses designs d'objets en 3D à imprimer, comme des ouvres-bouteilles ou mes anneaux pour la douche, tout ce qui peut être imprimé, avec aussi des parties importantes pour des meubles, des supports pour portable et même des pièces pour l'électronique."

Marty McGuire

Développeur Internet

MakerBot Industries

"Comme ces objets s'améliorent et que la communauté progresse, les gens prennent des trucs comme ça par exemple, mes rideaux de douche, en y ajoutant des pics, c'était vraiment cool. Mis à part ça, vous savez, l'une des choses que j'ai vu, c'est un modèle nommé 'Gangsta."

Certaines possiblités sont uniquement pour se faire plaisir, mais certaines sociétés utilisent MakerBot pour créer des prototypes. Même la Nasa en possède un. Le potentiel est énorme et captive les clients qui n'avaient auparavant aucune idée de comment utiliser cet outil. Dans l'atelier, la mission de la société est vague, mais idéaliste. Tout ce que nous recherchons, c'est des gens qui créent de nouvelles choses et qui y pensent. Le directeur espère au final qu'une nouvelle génération d'utilisateur de MakerBot verra le jour.

Source: CCTV

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine n'est pas opposée "en principe" au dégel des avoirs libyens
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience