Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 02.09.2011 09h10
Belgique/Chine : Bekaert conclut son acquisition de Qingdao Hunsun Steel

La compagnie belge Bekaert a annoncé jeudi la clôture de la transaction relative à l'acquisition de la tréfilerie Qingdao Hansun de la compagnie sud-coréenne Hankuk Steel Wire en province du Shandong, dans l'est de Chine.

Bekaert a ainsi acquis toutes les actions de Qingdao Hansun. L'intégration de la société, qui opérera sous le nom de Bekaert (Qingdao) Wire Products au sein du Group Bekaert, entre en vigueur immédiatement, a précisé le leader technologique de la transformation avancée de métaux et de leurs revêtements avancés ainsi que leader de marché des produits tréfilés à l'échelle mondiale.

L'usine moderne Qingdao Hansun a été mise en place en 2008, pour la fabrication de produits tréfilés destinés à une vaste gamme d'applications dans des secteurs tels que l'industrie de la construction, l'industrie du papier et l'industrie minière. Elle est située près du port maritime de Qingdao, le neuvième port à conteneurs au monde, et emploie actuellement 233 personnes.

Bekaert est une entreprise globale ayant son siège en Belgique et qui emploie plus de 28.000 personnes de par le monde. Au service de ses clients dans 120 pays, elle a réalisé un chiffre d'affaires global de 4,5 milliards d'euros en 2010. La présence de Bekaert en Chine est marquée par des unités de production depuis le début des années 1990. Elle a connu ces dernières années une croissance importante et compte à ce jour 17 sites dans huit localités, dont 13 usines, un Centre de recherche et de développement, un département Ingénierie, une société de négoce et le siège régional pour l'Asie. Aujourd'hui, plus de 10.000 employés travaillent dans l'organisation chinoise de Bekaert.

Hankuk Steel Wire est un producteur leader de la Corée du Sud dans deux activités principales : fils d'acier spécialisés (acier et inox) et des profilés en acier. Hankuk Steel Wire a été fondée en 1974 à Busan et a enregistré un chiffre d'affaires de 200 millions de dollars en 2010.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Où va la confiance des Chinois ?
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon