Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 25.08.2011 08h45
La Chine pourrait autoriser les IDE en RMB en septembre (ministère)

Le ministère chinois du Commerce a déclaré mercredi qu'il essayerait de donner officiellement son feu vert aux investissements directs étrangers (IDE) en Renminbi, ou yuan, la monnaie chinoise, en septembre.

"Le ministère a publié un projet de règlement concernant les investissements directs transfrontaliers en yuan, et nous essayerons de le mettre en application en septembre", a fait savoir le porte-parole du ministère Shen Danyang lors d'une conférence de presse mercredi à Beijing.

Le ministère chinois a publié lundi soir le projet de règlement sur son site Internet pour solliciter l'opinion du public jusqu'au 31 août.

En cas d'application, les règlements élargiront les canaux pour permettre aux fonds en RMB acquis à l'étranger de refluer en Chine.

Cette mesure devrait promouvoir l'internationalisation du RMB. Actuellement, la monnaie chinoise ne peut sortir et entrer librement en Chine que dans les comptes de capital, ce qui est considéré comme un obstacle pour l'internationalisation du yuan.

Les investisseurs étrangers seront autorisés à investir en Chine en RMB légalement acquis à l'étranger, selon le projet du ministère.

Cette nouvelle politique n'aura pas d'impact significatif sur la quantité des réserves en devises étrangères de la Chine, selon M. Shen.

Cette mesure intervient suite à la déclaration du vice-Premier ministre Li Keqiang, selon laquelle le gouvernement accordera son soutien aux entreprises hongkongaises effectuant des investissements directs en yuan dans la partie continentale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle toutes les parties en Syrie à "la plus grande retenue"
Les microblogs sont la voix du peuple
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes