Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.08.2011 15h56
Comment créer une valeur de marque sur le marché mondial

Après la mise en oeuvre de la politique de réforme et d'ouverture, les entreprises chinoises ont obtenu de remarquables progrès dans la construction de marques, grâce à leurs propres efforts et avec le soutien du Gouvernement et la promotion assurée par de nombreuses associations industrielles.

Les marques font partie du patrimoine intangible des entreprises. En tant que biens, elles peuvent être librement échangées, ce qui veut dire que la propriété des marques peut changer. Non seulement les entreprises étrangères peuvent acheter des marques d'entreprises chinoises, mais les entreprises chinoises peuvent aussi acheter des marques étrangères. Ce genre de transfert de propriété n'implique pas un changement de nationalité de la marque, ce n'est rien de plus qu'un changement de propriété de l'entreprise. De ce fait, il n'y a pas de marques possédées par la Chine, mais seulement des marques possédées par des entreprises chinoises. Prenez Volvo, par exemple, qui a été achetée par Geely Automobile. Ce n'est pas une marque chinoise mais une marque détenue par une entreprise chinoise.

Si nous commettons l'erreur de prendre la marque d'une entreprise pour la marque d'une nation, cela ne fera que politiser les problèmes commerciaux.

Par conséquent, il faut prendre garde à ne pas confondre la nationalité de l'entreprise avec la nationalité de la marque.

Dans le dernier document gouvernemental sur la construction de la marque dans les entreprises industrielles, il est dit « marques d'entreprises industrielles dans notre pays » plutôt que que « marques chinoises ». Cela insiste sur le fait que les entreprises sont les propriétaires des marques et qu'en tant que telles elles ont la responsabilité du développement futur de leurs marques.

Confondre la marque d'une entreprise et en faire une marque nationale conduira à la politisation du processus de construction de la marque, et à une intervention administrative excessive et des faux-pas dans le développement de la marque par l'entreprise.

Puisque les marques appartiennent aux entreprises, elles doivent être identifiées par le marché et croître et se développer par la concurrence sur le marché. De meilleures opérations commerciales signifient une meilleure reconnaissance de la marque ; mais un déclin de l'attrait de la marque compromettra évidemment les affaires de l'entreprise. Par exemple, avec sa part de marché en diminution, la marque Nokia a été dévaluée à un tel point que certains experts ont prédit qu'elle sera rachetée par une autre entreprise en 2012.

Pendant les trois décennies de la politique de réforme et d'ouverture, beaucoup de sociétés chinoises ont créé leurs propres marques et ont renforcé leur présence mondiale par le biais de la compétition internationale. Cependant, il y a toujours un grand fossé entre elles et les grandes marques internationales. Le défi que nous devons relever est comment faire de marques chinoises connues des marques renommées sur les marchés mondiaux.

Nous ne pouvons compter ni sur l'idéologie ni sur l'intervention administrative pour cultiver et développer des marques de renom, et nous devons laisser le marché décider si une marque peut survivre et prospérer ou non.

Pour cela, nous devons construire un marché intérieur et l'intégrer pleinement avec le marché mondial en éliminant les barrières de marché et les mesures protectionnistes.

Nous devons être plus attentifs au monde et cultiver et développer des marques qui soient vraiment mondiales en coopération avec des entreprises multinationales.

Avec la fin de la Guerre Froide en 1992, une nouvelle ère a commencé, caractérisée par la paix, le développement et la coopération. La mondialisation est devenue la tendance. Les entreprises multinationales se sont rapidement développées pour devenir des entreprises mondiales qui construisent la chaîne mondiale de l'industrie et renforcent le procédé de localisation. Les fusions et acquisitions entre entreprises étrangères et chinoises sont courantes aujourd'hui.

Par conséquent, nous devrions être impartiaux envers les entreprises en concurrence sur le marché et offrir un traitement de marché égal pour les entreprises et marques locales et étrangères, comme le document l'a énoncé.

C'est seulement dans un environnement de concurrence juste que les entreprises chinoises pourront bâtir des marques de renom reconnues dans le monde entier.

L'auteur est chercheur à l'Académie Chinoise du Commerce International et de la Coopération Economique

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis s'engagent à établir des relations étroites, permanentes et amicales avec la Chine (Joseph Biden)
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale