Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.08.2011 13h37
L'économie mondiale en question

Les Etats-Unis ont vu la note de leur dette dégradée vendredi par l'agence Standard & Poor's. C'est la première fois que l'évaluation des Bons du Trésor américains est revue à la baisse par un organisme occidental. L'économie américaine inquiète et suscite beaucoup d'interrogations.

La nouvelle est partie de Times Square et circule dans le monde entier...

Les réactions se multiplient.

Reginald Dews

Times Square

"Tout est plus cher. Les emplois sont de plus en plus rares."

Bill Whitehouse

Times Square

"Ca a commencé avec Clinton. Bush ne s'en est pas trop occupé et maintenant, Obama est en train d'aggraver la situation."

Cette dégradation a mis du baume au coeur des candidats Républicains pour la nomination à la course présidentielle. La prochaine élection aura lieu dans 15 mois.

Tim Pawlenty

Candidat Républicain à l'Investiture

"C'est l'illustration de la piètre performance du Président Obama. C'est un incapable dès qu'il s'agit d'économie."

Mais le Président n'est pas le seul à blamer. La décision de Standard & Poor's répond davantage au blocage politique qui n'a pas permis de répondre efficacement à la situation. Le plan de réduction des dépenses validé par le Congrès n'a pas été assez loin pour convaincre les marchés.

Cet ajustement de la note devrait accroître le coût de l'endettement du gouvernement, des entreprises et des ménages.

La tension sur les marchés des obligations se répercute sur l'ensemble des valeurs.

"Une journée de dingue."

La journée avait pourtant bien débuté avec un rapport encourageant sur la situation de l'emploi en juillet et un Dow Jones qui semblait décidé à repartir à la hausse.

Mais la perspective d'une dégradation de la note de la dette américaine et la crise de la dette qui mine l'Europe a agité l'indice au fil des heures.

Certains analystes s'inquiètent des effets de cette crise de confiance même si d'autres restent positifs.

Marilyn Cohen

Présidente de Envision Capital

"Un double A, ce n'est pas non plus la fin du monde. Si c'est une tâche au tableau? Bien sûr, c'est une grosse tâche. Mais d'autres pays sont passé par là et ont su le surmonter."

En fin de journée vendredi, le Trésor Américain affirmait que les calculs de l'agence étaient erronés de 2000 milliards de dollars. Standard & Poor a ajusté son analyse après s'être entretenu avec des représentants du Trésor mais reste sur sa position de dégrader la note des Etats-Unis.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime son opposition vis-à-vis du Livre blanc de la Défense japonaise
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine