Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 08.08.2011 09h44
Des officiels américains critiquent la décision de S&P suite à la baisse de notation de la dette américaine

Au lendemain de l'abaissement de la note de la dette souveraine des Etats-Unis par l'agence de notation financière Standard and Poor's (S&P), laquelle lui a fait perdre pour la première fois son classement dans la meilleure catégorie "AAA", de hauts responsables du gouvernement Obama ont critiqué la décision "hâtive" prise par S&P.

L'analyse de S&P a été faite "à la hâte" et elle a été "mal faite" sans solide justification, a indiqué samedi un responsable du Trésor américain à l'agence Xinhua par téléphone, ajoutant qu'"en agissant aussi rapidement, ils [S&P] ont pris une décision inappropriée sans prendre en compte les informations pertinentes".

L'agence de notation devrait tenir davantage compte des efforts déployés par Washington pour réduire la dette publique, a estimé le responsable, soulignant qu'il s'agissait d'une réduction de dette de près de 1 000 milliards de dollars sur les 10 ans à venir, selon un accord conclu entre les démocrates et les républicains du Congrès américain.

De plus, un comité bipartite parlementaire sera établi pour déterminer une réduction supplémentaire de déficit qui pourrait atteindre 1 500 milliards de dollars, a-t-il ajouté sous couvert d'anonymat.

L'officiel a estimé que les bons du Trésor américain restaient une valeur refuge pour les investisseurs internationaux, du fait que le pays dispose d'énormes capacités pour rembourser la dette.

Après plusieurs mois de débats et de querelles partisanes, le président américain Barack Obama a promulgué mardi la loi sur le relèvement du plafond de la dette publique américaine et sur la réduction du déficit de plus de 2 000 milliards de dollars d'ici 2013, permettant d'éviter un défaut de paiement. Mais les mesures prises pour réduire le déficit restent bien en deçà des 4 000 milliards de dollars exigés par S&P pour éviter une baisse de note.

David Beers, chef du département en charge de la notation des dettes souveraines chez S&P, a insisté samedi sur le fait que le plan bipartite de réduction de la dette n'était pas assez robuste pour ramener la situation fiscale de long terme des Etats-Unis sur une trajectoire saine.

"Plus généralement, l'abaissement de la note reflète notre point de vue selon lequel l'efficacité, la stabilité et la prévisibilité en ce qui concerne l'élaboration des mesures politiques et les institutions politiques des Etats-Unis se sont affaiblies, dans une période de défis budgétaires et économiques qui se poursuit, de façon encore plus accentuée que ce que nous avions envisagé lorsque nous avions attribué une perspective négative à la note le 18 avril 2011", a indiqué vendredi S&P dans le rapport sur le déclassement de la dette américaine.

Un porte-parole du Trésor américain a immédiatement riposté vendredi, indiquant qu'"un jugement entaché d'une erreur de 2 000 milliards de dollars parle de lui-même". (à suivre)

"Dans un document remis au Trésor vendredi après-midi, S&P a présenté une évaluation sur la notation de la dette des Etats-Unis qui était basée sur une erreur de 2 000 milliards de dollars", a fait remarquer samedi le secrétaire adjoint au Trésor chargé de la politique économique, John Bellows.

Cette erreur a donné lieu à une "image très trompeuse" concernant le caractère tenable de la dette américaine, image sur laquelle s'est fondé le jugement initial de S&P. Cette erreur a ébranlé la justification économique fournie pour expliquer sa décision de baisser la note. Mais après avoir reconnu son erreur, S&P a tout simplement supprimé de son document ce point important qui figurait dans sa justification économique, a précisé M. Bellows sur le site internet du département du Trésor.

Selon les statistiques obtenues par Xinhua auprès du Trésor, dans le rapport initial présenté par S&P au Trésor, l'agence avait évalué le taux de la dette par rapport au PIB à 93% jusqu'en 2021, et elle l'a ensuite réévalué à 85% après la correction apportée par le Trésor concernant l'erreur de 2 000 milliards de dollars dans le calcul de la dette.

"Selon les estimations corrigées de S&P, qui a baissé ses projections de déficit de 2 000 milliards de dollars sur les dix ans à venir et baissé de huit points de pourcentage son estimation du taux de la dette par rapport au PIB en 2021, la dette publique est beaucoup plus stable", a indiqué M. Bellows.

Entre-temps, le principal conseiller économique de la Maison Blanche Gene Sperling a qualifié samedi de stupéfiante l'ampleur de l'erreur de S&P combinée à la volonté de tout bonnement changer sur le champ sa justification principale dans la version finale de son communiqué de presse une fois que l'erreur a été mise au jour.

De plus, aucun raisonnement ne peut justifier l'abaissement de la note attribuée à la dette des Etats-Unis indépendamment de l'erreur de calcul, a estimé M. Bellows, avant d'ajouter qu'il y avait des millions d'investisseurs dans le monde qui échangent des bons du Trésor américains et évaluent leur fiabilité à chaque minute, tous les jours, et que le jugement collectif de ces investisseurs est que les Etats-Unis ont les moyens et la volonté politique d'honorer leurs obligations.

Malgré les vives critiques émises par des responsables américains sur S&P, M. Obama a appelé samedi à des efforts conjoints de la part des décideurs politiques américains pour promouvoir l'économie et faire en sorte que le pays repose sur une base fiscale plus solide.

"Le compromis bipartite sur la réduction du déficit a constitué une étape importante dans la bonne direction. Mais le chemin emprunté pour en arriver là a pris trop de temps et a été parfois source de discorde. Nous devons faire mieux pour qu'apparaissent clairement la volonté, la capacité et l'engagement de notre nation à travailler ensemble pour relever nos défis fiscaux et économiques majeurs", a déclaré M. Obama dans un communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine exprime son opposition vis-à-vis du Livre blanc de la Défense japonaise
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine